Télégrammes : Jeux en 4K sur iPhone, 100 000 Scada connectés au Net, Algorithmes détectent l’obésité, Le débit du Net s’accélère

ComposantsGestion des réseauxLogicielsMobilitéRéseauxSécuritéSmartphones

Aussi hétéroclites que les soutiens de Macron et moins rabotés que le revenu universel de Hamon, voici les télégrammes du soir.

Des jeux en 4K pour les iPhone et iPad. Imagination Technologies a dévoilé sa dernière architecture de puces graphiques Power VR, équipant notamment les smartphones et tablettes d’Apple. Or, cette architecture baptisée Furian (succédant à Rogue) accompagne les évolutions des affichages et va notamment supporter l’affichage 4K au lieu du 1080p, le traitement HDR des images ou encore augmenter les fréquences en passant de 60 FPS à 120 FPS. Les puces intégrant ce design pourront être gravées en 7 nm contre 28 nm pour Rogue. Les premières puces sous Furian devraient voir le jour dans le courant de l’année 2017. Il reste à savoir si ce timing sera suffisant pour l’iPhone 8 (que certains dénomment maintenant iPhone Edition) ou bien s’il faudra attendre la génération suivante de smartphone.

Plus de 100 000 systèmes Scada connectés au Net. Selon le moteur de recherche Shodan.io, spécialisé dans l’IoT, plus de 100 000 systèmes de contrôle industriels sont désormais connectés à Internet. Shodan, qui recense précisément 102 700 Scada online, classe la France en troisième position des pays où ces systèmes sont le plus fréquemment reliés au réseau. L’Hexagone compte ainsi 3 300 Scada connectés, soit quelques centaines de mieux que l’Italie, l’Espagne ou l’Allemagne. Mais près de 15 fois moins que les Etats-Unis. Orange est l’entreprise française qui relie le plus souvent ses systèmes industriels à Internet avec 1 850 machines à lui seul, le domaine Wanadoo.fr en concentrant 1 670.

Des algorithmes pour détecter l’obésité. Le MIT et un centre de recherche du Qatar ont élaboré un système à base de vision par ordinateur et d’algorithme capable de détecter des personnes en situation de surpoids sur la base de leurs photos sur les médias sociaux. Pour cela, des scientifiques se sont appuyés sur un jeu de données d’un projet Visual BMI (IMC-indice de masse corporelle), pour apprendre à un ordinateur à définir l’IMC moyenne d’une personne à partir de sa photo. Ce jeu de données comprend des photos « avant » et « après » de personnes ayant fait un régime pour avoir un référentiel de base. Les chercheurs ont essayé de s’extraire de certains stéréotypes comme les américains sont obèses ou en ciblant particulièrement les afro-américains. Les travaux du MIT et du centre de recherche du Qatar sont à la disposition d’autres organisations.

Internet s’est accéléré de 26% en 2016. Fin 2016, la vitesse moyenne de connexion Internet fixe s’élevait à 7 Mbit/s dans le monde. En progrès de 12% par rapport au troisième trimestre 2016 et de 26% en un an, note Akamai dans son rapport sur l’Etat des lieux Internet. La Corée du Sud tient le haut du pavé avec 26,1 Mbit/s par connexion IPv4 en moyenne. Les Pays-Bas ferment la liste des dix premiers pays avec une moyenne de 17,6 Mbit/s. La France arrive en 52e position du classement mondial (et 27e du continent européen) avec une moyenne de 10 Mbit/s. Débit moyen en hausse de 12% sur l’année. Les résultats s’améliorent en mobilité avec une moyenne de 12,1 Mbit/s mais qui restent loin derrière les 26,8 Mbit/s constatés au Royaume-Uni ou les 22,4 Mbit/s de l’Allemagne. Le rapport note par ailleurs que l’adoption de l’IPv6 en lieu et place de l’IPv4 progresse. En la matière, la Belgique est championne du monde avec 47% de ses connexions réalisées sous le nouveau protocole IP (en hausse de 20% en un an). En France, Orange transporte 15% de ses flux en IPv6.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur