Télégrammes : Sortie de Bourse pour Juniper ? ; Fin du panneau de contrôle dans Windows 10 ; Qualcomm vend Vuforia ; La batterie ok dans les iPhone 6s

Gestion des réseauxMobilitéOSPoste de travailProjetsRéseauxSmartphones
1 1 Donnez votre avis

S’il manque encore quelques milliards d’économies au budget 2016 dont les discussions s’ouvrent à l’Assemblée, les télégrammes du soir ne manquent, eux, jamais à l’appel.

  • Juniper chercherait à sortir de la Bourse. Juniper Networks envisagerait de redevenir une société privée. L’entreprise aurait fait appel aux services de Goldman Sachs pour explorer cette possibilité, rapporte le site Benzinga qui se fait écho des bruits de couloir de Wall Street. La banque proposerait un sortie à 32 dollars l’action alors qu’elle atteint actuellement 29,42 dollars en fin de matinée au NYSE, ce lundi 12 octobre. Une opération que semble approuver les marchés puisque l’action cotait 27,17 dollars vendredi soir. Le fonds d’investissement Elliot Management, qui détient 4,5% du capital de l’équipementier réseau, serait également en accord avec cette stratégie. Si l’équipementier américain sort de la Bourse, il suivra le chemin emprunté par Dell, Blue Coat, Riverbed, ou encore BMC ces dernières années, afin d’échapper à la pression des actionnaires, à la réglementation boursière et aux rapports trimestriels des entreprises cotées.
  • Le panneau de contrôle de Windows va disparaître. L’historique panneau de contrôle qui permet aux utilisateurs de paramétrer leur système depuis Windows 2.0 (en 1987) vit ses derniers instants chez Microsoft. Le directeur du programme de développement Windows Insider, Gabriel Aul, a commenté par tweet, la disparition de ce fameux Control Panel dans la prochaine version de Windows 10. Le contrôle de la configuration de la machine ne va pas disparaître pour autant et sera entièrement remplacé par Settings (Paramètres) qui n’est autre qu’un centre de commandes simplifié. Apparu avec Windows 8, il est mieux adapté aux écrans tactiles que le Panneau de contrôle. « Avoir deux implémentations séparées signifie plus de complexité dans le code et plus d’usage disque et mémoire. En gérer un seul est plus optimal », justifie tout simplement Gabriel Aul face aux utilisateurs s’opposant à cette idée de simplification.
  • Qualcomm vend Vuforia. Les rumeurs avaient circulé début septembre. Qualcomm vient de les confirmer. Le fabricant de processeurs mobiles annonce avoir signé un accord définitif pour vendre à PTC son activité Vuforia dédiée à la réalité augmentée. Vuforia fournit une plate-forme adoptée par 175 000 développeurs qui ont créé plus de 20 000 applications téléchargées plus de 200 millions de fois sur Android et iOS, selon Qualcomm. Spécialisé dans l’Internet des objets (IoT), PTC entend poursuivre les développements autour de Vuforia. Si Qualcomm n’a pas indiqué le montant de la transaction, Re/code croit savoir qu’elle s’élève à 65 millions de dollars. L’opération devrait être bouclée avant la fin de l’année.
  • iPhone 6S : Apple défend ses batteries. Apple réfute les informations selon lesquelles l’autonomie des batteries des iPhone 6S serait différente selon que le téléphone est équipé d’un processeur A9 produit par Samsung ou par TSMC, les deux fournisseurs de Cupertino pour ce composant. Ars Technica rapporte que, selon Apple, les tests effectués par GeekBench ne reflètent pas l’usage réel du smartphone. Les tests menés par la firme à la pomme ne constatent qu’une variation de 2 à 3% entre les appareils « même en tenant compte des variations de composants ». Débat clos ?
Crédit Photo : Juefraphoto-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur