Télégrammes : La sécurité coûte 13 millions d’euros; Apple rachète Perceptio; Google corrige Stagefright 2.0; Ericsson se déploie en France

LogicielsMobilitéSécurité
1 1 Donnez votre avis

A l’heure ou la France perd son titre de premier producteur de vin mondial, les télégrammes de Silicon.fr conservent leur position du soir.

  • Le cybercrime coûte en moyenne 13,4 millions d’euros aux entreprises. C’est le chiffre donné par une étude de l’institut Ponemon commandée par HP et portant sur les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Japon, l’Allemagne, l’Australie, le Brésil et la fédération de Russie. Aux US, le coût annuel moyen par entreprises s’élève à 15 milliards de dollars, en hausse de 20% par rapport à l’année précédente (+ 82% sur 6 ans). Le délai moyen pour la résolution d’une cyberattaque est de 46 jours (en hausse de 30% sur un an) pour un coût de 1,9 million de dollars par attaques. Les plus coûteuses sont liées au déni de service, aux collaborateurs et aux codes malveillants (50% de l’ensemble des attaques). Le vol de données (42%) et l’interruption de services (36%) représentent les principaux coûts externes des entreprises.
  • Apple continue ses emplettes dans l’intelligence artificielle. Après Vocal IQ, la firme de Cupertino aurait, selon Bloomberg, fait l’acquisition de Perceptio, start-up qui a élaboré un algorithme permettant d’identifier et de classer les images, en fonction de leur pertinence, depuis un smartphone. La société a été fondée par deux chercheurs du MIT, Nicolas Pinto et Zak Stone, spécialisés dans le deep learning. Comme d’habitude, Apple n’a pas commenté cette information, répondant avec son traditionnel communiqué.
  • Google corrige la faille Stragefight 2.0. Après les nouvelles révélations de Zimperium, Google a corrigé les vulnérabilités qui affectent la bibliothèque multimédia Stagefright d’Android dont une présente depuis l’origine de l’OS en 2008 et qui concerne potentiellement près d’1 milliard d’utilisateurs. Dans son bulletin,Google déclare ne pas avoir connaissance d’une quelconque exploitation en cours de la faille qualifiée de Stagefright 2.0. Mais rappelle néanmoins que celle-ci peut conduire à l’exécution d’un code à distance à partir de multiples méthodes d’infection dont les emails, MMS et autres pages web infectieuses. Les heureux bénéficiaires d’un smartphone Nexus verront la mise à jour appliquées par les airs (OTA). Les autres dépendront du bon vouloir des constructeurs et des opérateurs selon leur politique de mise à jour des OS de leurs produits.
  • Ericsson ouvre un nouveau site en France. Ericsson France a inauguré en grandes pompes, le 5 octobre, un nouveau bâtiment sur le site Pégase V à Lannion. L’activité du nouveau centre sera rattachée à l’entité IT Solutions & Services qui regroupe 600 experts en solutions IT/Télécoms/Media (sur les 1250 employés de l’équipementier en France). Autrement dit, tout un ensemble d’activités liées aux réseaux, de la facturation, du Cloud et de la télévision numérique. Les sujets liés aux objets connectés, au Smart City et au Smart Builing y seront également étudiés. Une centaine de salariés, essentiellement des ingénieurs, s’y activeront. Lannion viendra renforcer les activités d’Ericsson en Bretagne déjà animées par 40 personnes à Cesson dans les services et la TV, et par un centre de R&D à Rennes qui s’enrichira prochainement d’une centaine d’experts suite à l’acquisition de Envivio.
Crédit Photo : Juefraphoto-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur