Télégrammes : L’Iphone X profitable à Samsung, 70 extensions pour Edge, Regaind dans l’escarcelle d’Apple

Data & StockageDatavizMobilitéNavigateursPoste de travailRégulationsSmartphones

Pas besoin d’un référendum pour que les télégrammes du soir conservent leur indépendance

L’iPhone X va faire la fortune de Samsung. C’est un paradoxe. Samsung a tout intérêt que l’iPhone X de son concurrent Apple rencontre le plus grand succès possible. Et pour cause : selon l’analyste Counterpoint, Samsung touchera 110 dollars par iPhone anniversaire vendu (ou même commandé) par la firme de Cupertino. Counterpoint va même jusqu’à considérer que, en tant que fournisseur de composants, Samsung pourrait gagner plus d’argent avec l’iPhone X que le Galaxy S8. Le Coréen fournit principalement l’écran à technologie Oled (qui se distingue par son niveau de définition et une consommation énergétique optimisée). Selon le Wall Street Journal, Apple pourrait vendre 130 millions d’iPhone X contre 50 millions de S8 pour Samsung. Faite le calcul.

70 extensions pour Edge. Avec le lancement de Windows 10 Anniversary Update, Edge s’ouvrait aux extensions Un peu plus d’un an après son ouverture aux plug-in tiers, Edge compte aujourd’hui 70 extensions, selon le compte du Windows Store. Un nombre insignifiant par rapport aux navigateurs concurrents. Firefox en bénéficie de quelque 19 000 et Chrome dépasse les 40 000. Certes, âgé d’à peine deux ans, Edge est encore jeune et encore en pleine construction. Mais, sa faible adoption par les utilisateurs explique probablement son manque d’intérêt des développeurs pour le navigateur exclusif à Windows 10. Selon NetMarketShare, le navigateur de Redmond concentre à peine 5% du marché fin septembre contre 58,5 pour Chrome et 12,72% pour Firefox. Une part de marché en recul par rapport aux 5,66% constatés fin août. Microsoft se console en déclarant « construire un écosystème bien organisé ». Un discours que l’éditeur tenait déjà à l’époque de Windows Phone. On sait comment l’offre mobile a fini.

Apple s’offre une start-up française. Apple aurait acquis Regaind, une start-up française spécialisée dans la vision par ordinateur. Sa technologie permet notamment de trier automatiquement des photos à partir d’une analyse et qualification sémantique du contenu des images (personnage, paysage, objet…). Fondée par Arnaud Laurenty, la jeune entreprise avait levé 400 000 euros auprès de SIDE Capital et avait obtenu une subvention de 200 000 euros en tant que lauréate du Concours mondial de l’innovation, rapporte ITespresso.fr. Une récompense qui n’est visiblement pas passée inaperçue aux yeux d’Apple. Repérée par TechCrunch, l’acquisition reste à confirmer.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur