Télégrammes : Membres du CNNum pressentis, Bitcoin désanonymisé, Ebay non corrigé, Valtech racheté

LegislationMalwaresPolitique de sécuritéRégulationsSécurité
1 3 Donnez votre avis

Pendant que les rumeurs sur le prochain remaniement ministériel s’aiguisent, il est temps de lire les télégrammes du soir.

Rumeurs sur les membres du CNNum. Hier, le Président de la République, François Hollande a nommé Mounir Majhoubi comme président du CNNum. Cette nomination devrait bientôt être suivie par une redistribution des places au sein du Conseil. En effet, selon la Lettre de l’Expansion, quelques personnalités vont garder leurs postes comme Marc Tessier, ex-président de France Télévisions et aujourd’hui du Forum des images, Godefroy Beauvallet (Axa), Marie Ekeland (France Digitale), Daniel Kaplan (Fing), Sophie Pène (université Paris-Descartes) et le précédent président du conseil, Benoît Thieulin. Par contre, 22 nouveaux membres devraient faire leur entrée au sein du CNNum. Toujours selon notre confrère, plusieurs noms sont évoqués : Vivek Badrinath (Accor), Nathalie Collin (La Poste), Gaël Duval (JeChange.fr), Najette Fellache (Speach.Me), Ghislaine Hierso (Sages & Responsables), Patricia Langrand (Steria), Marie-Vorgan le Barzic (Numa), Ludovic Le Moan (Sigfox), Guy Mamou-Mani (Groupe Open), Bertin Nahum (Medtech), Jean-Marc Patouillaud (Partech Ventures), Antoine Petit (Inria), Amal Taleb (UFC-Que Choisir), et Roxane Varza (Halle Freyssinet). A noter que Guy Mamou-Mani, aujourd’hui président du Syntec Numérique, serait pressenti comme vice-président en charge de l’économie numérique.

L’UE veut supprimer l’anonymat Bitcoin et les cartes prépayées. Pour lutter contre le terrorisme, la Commission européenne envisage de taper dans le portefeuille ou plus exactement sur les plateformes de change de monnaies virtuelles, souvent utilisés sur les sites du Dark Web. Bitcoin et les cartes prépayées sont bien évidemment dans le viseur et l’exécutif bruxellois souhaite que ces plateformes entre « dans le champ d’application de la directive anti-blanchiment, de manière à ce que ces plateformes doivent appliquer des mesures de vigilance à l’égard de la clientèle lors de l’échange de monnaies virtuelles contre des monnaies réelles, ce qui mettra fin à l’anonymat associé à ce type d’échange ». Cette directive devrait être présentée au deuxième trimestre 2016.

Ebay refuse de corriger une faille. Le site d’enchères semble intraitable en ne voulant pas corriger une vulnérabilité découverte par les chercheurs de CheckPoint. La société israélienne de sécurité a alerté la firme américaine d’une faille sévère qui permettrait à un attaquant de contourner le code de validation d’Ebay et d’éxécuter à distance sur les sites e-commerce des utilisateurs. CheckPoint assure avoir averti Ebay le 15 décembre dernier, mais le site de e-commerce a fait savoir un mois plus tard qu’il ne corrigerait pas la faille. Motif invoqué : Ebay n’a trouvé aucune activité frauduleuse découlant de cet incident, a expliqué un porte-parole. Ce dernier a ajouté pour éteindre la polémique, « nous n’avons pas entièrement tout corrigé, mais intégrer des filtres supplémentaires suites à ces découvertes ». Sans donne toutefois de détails sur les filtres en question.

Valtech passe aux mains de SiegCo. La holding belge SiegCo, de concert avec son actionnaire majoritaire Verlinvest, prend le contrôle de Valtech, société de services spécialisée dans le e-business et comptant quelque 1 500 collaborateurs. Au travers de son OPA lancée le 12 janvier, SiegCo s’est porté acquéreur de 2,6 millions d’actions Valtech au prix unitaire de 11,5 euros. Si on y ajoute les titres précédemment acquis, SiegCo contrôle désormais près de 88 % du capital de la SSII. Au cours des six premiers mois de 2015, Valtech a réalisé un chiffre d’affaire de 87,6 millions d’euros, pour un bénéfice net de 2 millions.

Crédit photo :  Aleksandar Mijatovic-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur