Télégrammes : Pas de Windows 10 chez Samsung; HPE attaque Oracle sur Itanium; Un iPhone de verre à venir ?; Qualcomm dévoile ses nouveautés

ComposantsJuridiqueLogicielsMobilitéOSPCPoste de travailRégulationsSmartphones
2 0 Donnez votre avis

Contrairement aux réfugiés prochainement accueillis à Paris, les télégrammes du soir trouvent refuge chez chacun de leurs lecteurs.

  • Samsung invite à ne pas installer Windows 10. La migration vers le dernier OS de Microsoft pose quelques soucis sur certains PC portables. Selon The Register, le propriétaire d’un Samsung NP-R590 n’a pas pu installer Windows 10 en raison d’un conflit avec le driver de la carte WiFi Broadcom. La réponse du support est éloquente : « Honnêtement, nous ne recommandons pas l’installation de Windows 10 sur un portable ou PC Samsung. Nous sommes toujours en contact avec Microsoft pour résoudre ces problèmes ». Et d’ajouter, « les pilotes disponibles sur notre site Web ne sont pas encore compatibles avec la dernière version de Windows. La meilleure solution est de garder la version actuelle de Windows ». Une réponse un peu décalée quand on sait que Windows 10 a été lancé en juillet 2015. Samsung et Microsoft auraient pu depuis le temps trouver une solution au driver incriminé. Peut-être une lueur d’espoir pour Windows 10 Anniversary ?
  • HPE réclame 3 milliards de dollars à Oracle. Il y a quelques années Oracle avait décidé de manière brutale d’arrêter le support de ses solutions pour les puces Itanium. Ces dernières sont utilisées pour les systèmes critiques de HP en collaboration avec Intel. A l’appui de ce retrait, Oracle évoquait la fin prochaine de cette puce. La justice a donné une première fois raison à HP en obligeant Oracle à reprendre le support d’Itanium. Un nouveau procès commence pour déterminer le montant des réparations. HPE réclame 3 milliards de dollars à Oracle, 1,7 milliard de pertes de contrats avant le premier procès et 1,3 milliard de contrats perdus par la suite.
  • Un iPhone tout en verre pour 2017 ? Apple prépare-t-il un iPhone tout en verre ? C’est ce qu’a laissé entendre l’un de ses fournisseurs. A l’occasion de la conférence annuelle avec les investisseurs, Allen Horng, le dirigeant de la firme taïwanaise Catcher Technology, qui fournit les châssis des iPhone, a déclaré qu’Apple programmait un iPhone entièrement enrobé de verre pour 2017. Si aujourd’hui l’iPhone 6 s’appuie sur une robe en aluminium, la firme de Cupertino a déjà flirté avec le verre qui composait le dos des iPhone 4 et 4S. Une expérience qui n’avait pas été prolongée. Cependant, un châssis tout en verre permettrait à l’iPhone de se distinguer sous l’angle esthétique du reste du marché mais au risque de tirer encore les prix de l’appareil vers le haut. Et, dans tous les cas, le revêtement nécessiterait néanmoins un encadrement en métal pour renforcer la structure, selon Allen Horng. Ce qui perdrait de l’intérêt de l’exploit. Espérons pour Apple qu’un châssis en verre ne constitue pas aujourd’hui sa seule réponse pour faire repartir ses ventes à la hausse.
  • Qualcomm fait le plein de nouveautés à Taïwan. Qualcomm a profité du Computex 2016 de Taïwan pour présenter ces dernières innovation en matière de composants électroniques. Parmi elles, la firme américaine a présenté le Snapdragon Wear 1100 un SoC (System on a Chip) dédié aux wearables (objets connectés que l’on porte sur soi) destinés aux enfants ou personnes âgés. Successeur du Wear 2100, le nouveau composant s’illustre par l’intégration d’une solution de localisation des personnes (ou plutôt de l’objet tel des montres ou bracelets). Autrement dit, un moyen de toujours savoir où se trouve sa progéniture ou ses aînés. Parmi les autres nouveautés, Qualcomm a présenté de nouveaux composants destinés à renforcer la capacité des réseaux Wifi domestiques et d’entreprises et à porter jusqu’à 1 Gbit/s la bande passante des lignes téléphoniques branchées sur des équipements VDSL.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur