Télégrammes : Portalis porté par Sopra Steria , LinkedIn exclu des stores en Russie, Nokia brevète son assistant Viki, Semtech séduit par Avanquest.

CollaborationComposantsDéveloppeursDSIEditeurs de logicielsLogicielsM2MPoste de travailProjetsRéseauxSecteur PublicSSII

Il y a dix ans, Steve Jobs initiait ce qui vous permet aujourd’hui de lire les télégrammes du soir sur votre smartphone.

La Justice confie Portalis à Sopra-Steria. Dans un avis notifié le 28 décembre dernier, le ministère de la Justice confie à la SSII Sopra-Steria la réalisation de Portalis, un programme applicatif visant à remplacer les applications actuellement en place pour gérer les contentieux civils des tribunaux de grande instance, tribunaux d’instance, cours d’appel et conseils des prud’hommes. Conclu pour une durée de 7 ans, cet accord-cadre est estimé à environ 13,6 millions d’euros. Décomposé en 6 étapes et devant aboutir à une dématérialisation de bout-en-bout de la justice civile, le programme Portalis complète les autres projets de refonte applicative de la Justice comme Astrea (casier judiciaire), Cassiopée (chaîne pénale), Comedec (dématérialisation des actes d’état civil) ou Genesis (gestion des personnes écrouées).

LinkedIn bouté de Google et Apple en Russie. Le Kremlin monte encore d’un cran son courroux contre le réseau social professionnel, maintenant propriété de Microsoft. Après l’avoir bloqué pour non-respect de la loi nationale sur l’obligation d’héberger les données sur le territoire Russe, Moscou demande à Google et à Apple de retirer l’application de leur magasin applicatif (Google Play et App Store). Une demande confirmée par les deux sociétés américaines, a indiqué le New York Times en fin de semaine dernière. Par contre, les deux firmes n’ont pas indiqué si elles allaient se plier aux exigences de la Russie. Pour mémoire, Apple a retiré l’application du New York Times à la demande des autorités chinoises.

L’IA de Nokia Viki brevetée. Nokia a déposé un brevet au niveau européen sur le service nommé Viki, selon GSNinfo. Selon le document, Viki se définit comme « un logiciel pour la création et le monitoring des assistants web et mobiles […] combinant toutes les sources de données dans une unique interface de chat et vocal ».Nokia compte donc se plonger dans la même lignée que Siri (Apple), Cortana (Microsoft), Alexa (Amazon) ou Google Assistant. Il faudra néanmoins encore attendre avant de la voir en action sur un terminal. En matière d’assistant intelligent, Samsung devrait être le prochain à dégainer avec Bixby intégré au prochain Galaxy S8.

Le français Avanquet séduit l’américain Semtech. Semtech investit dans Avanquest. Et plus particulièrement dans myDevices, l’activité Internet des objets (IoT) de l’éditeur français de solutions Internet et mobiles. L’Américain Semtech fournit des semi-conducteurs et détient la technologie bas débit basse consommation Lora pour les objets connectés. Une technologie soutenue au sein de la Lora Alliance qui réunit plus de 300 membres parmi des opérateurs (Orange, Bouygues Telecom…), équipementiers (Cisco, ZTE…), éditeurs (IBM…), intégrateurs, et autres start-up dans le monde. L’investissement se fait sous forme d’une entrée au capital de myDevices avec une prise de participation minoritaire pouvant monter à 10 millions de dollars. MyDevices propose notamment Cayenne, un outil de développement « drag & drop » d’applications dédiées à l’IoT. Lancé début 2016, Cayenne réunit 120 000 développeurs aujourd’hui. Une offre dont le potentiel pour faire de la solution un outil de développement de référence de l’IoT séduit aujourd’hui Semtech.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur