Télégrammes : Surface Laptop irréparable, Slack en passe de lever 500 M$, Vade Secure lance une alerte sur Trickbot, Le chiffrement renforcé par la téléportation quantique

CollaborationGestion des réseauxLogicielsMobilitéPortablesRéseauxSécuritéTablettes

En attendant d’aller à la pèche, à la plage, voter (accessoirement), ou les trois à la fois, un petit tour par les télégrammes du soir s’impose.

Surface Laptop est irréparable. iFixit, spécialiste de la réparation des terminaux IT, a comme à son habitude disséqué le terminal de Microsoft pour connaître son degré de « réparabilité ». Et bien le résultat est sans appel, zéro pointé. Le spécialiste précise notamment l’impossibilité d’ouvrir l’ordinateur sans causer des dommages sur les composants internes. Ainsi, pour accéder aux vis de démontage, il faut enlever les patins en Alcantara (pour ne plus jamais les revoir). Après avoir réussi l’ouverture, iFixit est tombé de Charybde en Scylla, la batterie n’est pas changeable et son accès a nécessité 10 étapes, les composants sont recouverts ou imbriqués les uns au-dessus des autres. En synthèse, iFixit qualifie la Suface Laptop, non pas d’ordinateur portable mais « d’une monstruosité remplie de colle ».

Slack en passe de lever 500 M$. Selon le site ReCode, la plateforme collaborative serait en train de collecter 500 millions de dollars. Une levée de fonds nécessaire pour se développer auprès des grands comptes. La valorisation de l’entreprise serait alors de 5 milliards de dollars. Slack dispose aujourd’hui de 5 millions de membres actifs et 1,5 million de clients entreprises payant. Cette annonce de potentielle levée de fonds intervient au lendemain d’un article de Bloomberg soulignant des marques d’intérêt de la part de plusieurs sociétés dont Amazon. Le site d’e-commerce pourrait voir dans l’acquisition un moyen de créer sa propre suite bureautique et collaborative. Un chantier déjà bien entamé.

Vade Secure lance une alerte sur une le trojan Trickbot. Hier, Microsoft alertait, via Twitter, d’une campagne de spam qui s’abattait sur la France et le Royaume-Uni, notamment. Les e-mails sont notamment accompagnés du trojan Trickbot caché dans un fichier XLSM (l’extension d’un tableur Excel avec des macros). Cousin de Dridex, Trickbot est un malware bancaire qui essaie de soutirer un maximum d’informations comme le type de cartes bancaires et les identifiants de compte. Vade Secure a confirmé cette vague de phishing constaté depuis le 9 juin dernier. Le fournisseur de service de protection des boîtes e-mail déclare avoir arrêté entre 250 000 et 300 000 courriels infectieux par vague d’attaques, de très courtes durées (1 heure en moyenne). Une menace à prendre au sérieux d’autant que Trickbot comporte des fonctionnalités lui permettant de ne pas se déclencher s’il détecte un environnement virtuel. Qui plus est, le malware joue la carte de l’ingénierie sociale en se faisant passer pour une facture ou un envoi de documents numérisés (en PDF). « Comme Dridex, Trickbot et Jaff utilisent le botnet Necurs, commente Régis Bénard, Consultant Technique chez Vade Secure. La similitude des vagues de Trickbot et Jaff dans leur forme (surtout au niveau de l’injection du code JS ou de la macro dans les pièces jointes) laisse penser qu’il s’agit du même groupe de cybercriminels. » Attention à ne pas tomber dans le panneau.

Le chiffrement renforcé par la téléportation quantique. Chiffrer les communications à l’aide de physique quantique. Si l’idée n’est pas nouvelle, elle vient de prendre un nouveau tournant. Des scientifiques chinois ont battu un record de téléportation en séparant deux particules (des photons) intriquées de 1200 km de distance (au lieu de 100 km jusqu’à présent). Sachant que ces photons peuvent être utilisés pour envoyer les clés de chiffrements, si l’un d’eux est modifié lors de l’envoi d’un message, l’autre l’est également instantanément (par la nature même de l’intrication des particules quantiques). Ce qui permet de constater instantanément une tentative de piratage. D’autres applications d’informatique quantique sont envisagées après cet exploit dont celle de créer un réseau de satellites reliant des ordinateurs quantiques. De quoi donner un sacré coup de vieux à Internet.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur