Télégrammes : Swift compte ses victimes; Facetime menacé d’interdiction; Google offre la dataviz; Bouygues Telecom a 20 ans.

4GCyberguerreData & StockageDatavizLogicielsMobilitéSécurité
1 4 Donnez votre avis

Blessé, Nadal ne gagnera pas Roland-Garros pour la dixième fois. Il aura tout le loisir de lire les télégrammes du soir…

  • Une 4ème victime de la faille SWIFT. Selon les experts de Symantec, pas de doutes, le modus operandi et la similitude du code font qu’une banque Philippine a peut-être été le patient zéro des attaques s’appuyant sur les faiblesses du réseau SWIFT. Rappelons que l’alarme a été tirée par la réserve fédérale du Bangladesh qui a perdu 81 millions de dollars. Plus tard, les cybercriminels se sont attaqués à une banque vietnamienne, sans succès, mais une banque équatorienne a été délestée de 12 millions de dollars. Symantec rejoint les enquêteurs de la firme anglaise BAE Systems en pointant du doigt le groupe Lazarus comme responsable de ces « cyber-braquages ». Ce groupe de pirates est considéré comme à l’origine des attaques contre Sony Pictures.
  • FaceTime et iMessage menacés d’interdiction. VirnetX, un patent troll, en veut encore à Apple. Fort d’une victoire en justice qui a condamné la firme de Cupertino à payer 625,6 millions de dollars pour viol de brevets sur les technologies de sécurisation de communication utilisées dans l’iPhone et l’iPad, la société a demandé à un tribunal du Texas de faire interdire FaceTime et iMessage. Dans sa requête, elle demande en plus un bonus de 190 millions de dollars à Apple en matière de dommages. Apple n’entend pas se laisser faire et va se battre juridiquement contre cette attaque.
  • Google s’invite dans la DataViz. Google a lancé Data Studio, un outil de visualisation des données, gratuit, présent dans la suite Analytics. Data Studio dispose des connecteurs pour AdWords, Sheets et d’autres solutions Google mais il peut aussi s’interconnecter avec BigQuery et devrait également se brancher sur SQL dans le courant de l’année. Le brassage de l’ensemble de ces données analysées se traduit ensuite sous formes de rapport enrichis de graphiques qui facilitent l’interprétation des données brutes. Un sérieux concurrent à Power BI de Microsoft. Si Data Studio est gratuit, il est en revanche limité à l’édition de 5 rapports. Les entreprises qui ont des besoins plus poussés pourront se tourner vers le service, payant, Data Studio 360.
  • Bouygues Telecom a 20 ans. « On a failli pas les fêter », a déclaré non sans humour Benoît Torloting, directeur du marché grand public chez Bouygues Telecom en ouverture de la soirée fêtant les 20 ans de l’opérateur. Il faisait évidemment référence aux mouvements de concentration qui ont animé le secteur ces deux dernières années. Sans conséquences pour Bouygues Telecom à ce jour, finalement. Du coup, l’opérateur a rappelé avoir été le premier à lancer une offre forfaitaire dès 1996, avec son haute qualité, puis le forfait Millenium en 1999 (en voix illimitée le week-end), le Edge (c’était cela dit le seul) avant la 3G puis le plus grand réseau 4G dès 2013. 20 ans d’innovations techniques et commerciales qui vont se poursuivre sous forme de cadeaux aux actuels clients mobiles et fixes. Signalons ceux des forfaits mobile Sensation dont l’offre data 5 Go passe à 20 Go et son prix tombe de 39,99 à 35,99 euros. L’ensemble des forfaits Sensation bénéficient désormais de la data illimitée le week-end. Et de manière permanente pendant 2 ans (avec la Golden SIM) pour les plus fidèles clients de Bouygues Telecom, c’est-à-dire ceux qui utilisent ses services depuis 1996. « Il y en a quelques dizaines de milliers », a évoqué Benoît Torteling. Et l’illimité pour tous les autres, c’est pour les 30 ans ?

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur