Télégrammes : Tay de Microsoft débranché, Verizon Entreprise hacké, Gmail alerte sur l’espionnage, Cloudera s’empare de Sense

Big DataCloudData & StockagePolitique de sécuritéRégulationsSécuritéSurveillance
2 10 Donnez votre avis

Avant de chausser les bottes et d’aller à la chasse aux œufs, il est temps de lire les télégrammes du soir.

Quand l’IA de Microsoft est manipulé par les internautes. L’expérience de Tay, le chatbot de l’éditeur basé sur l’intelligence artificielle, a tourné court. En effet,  avec cette machine IA, Microsoft visait un public de jeunes adultes. Très vite, des petits malins ou des personnes vraiment mal intentionnées ont compris très vite les moyens d’influencer les réponses de Tay en lui envoyant des messages sous forme de trolls à répétition. A tel point que Tay a délivré des messages incongrus, racistes, sexistes et même complotistes. Microsoft a donc stoppé rapidement cette expérience en laissant la porte ouverte à une reprise du test « sur des bases saines » cette fois-ci.

La branche entreprise de Verizon victime d’un vol de données. Le chercheur en sécurité Brian Krebs a découvert sur un forum la vente d’une base de données contenant des informations sur un peu plus de 1,5 millions de clients de Verizon Entreprise. La package global était au prix de 100 000 dollars, mais proposait aussi une version allégée 100 000 fiches pour 10 000 dollars et même une option sur la faille de sécurité dont il s’était servie. Verizon a confirmé qu’il avait identifié une faille de sécurité qui avait permis de voler des informations sur les clients professionnels. L’opérateur a fait le nécessaire pour les avertir. Le chercheur en sécurité soupçonne le pirate d’avoir forcé le système MongoDB (base de données) pour la vider.

Gmail vous avertit en grand en cas d’espionnage d’un Etat. Dans son blog sur la sécurité, Google a indiqué vouloir rajouter des fonctions rendre sa messagerie encore plus sûre. Parmi les fonctionnalités à venir, il y a celle avertissant l’internaute que son compte est espionné par un Etat. Auparavant, l’utilisateur était simplement averti par un bandeau dans son navigateur. Là, Google a choisi de l’alerter avec une pleine page (cf image). Dans le même temps, Google, Yahoo et Microsoft accompagnés par des chercheurs travaillent sur un nouveau protocole de messagerie, SMTP STS (Strict Transport Security), plus sécurisé que STARTTLS.

gmail-government-attack-warning
Cloudera rachète Sense. Cette start-up a construit un service Cloud à l’attention des datascientists pour collaborer et partager des rapports analytiques en libre-service. C’est Sense qui a fait l’annonce sur son blog de cette acquisition. Sense supporte plusieurs langages de programmation comme R, Python, SQL et Julia, mais aussi Apache Hive, Apache Spark et Impala de Cloudera. Les modèles et les fonctions élaborées avec Sense pour être ensuite déployés dans le Cloud ou sur site dans un datacenter. Sense a été créée en 2012 et elle est basée à San Francisco. L’année dernière, la jeune pousse avait levé 1,1 millions de dollars. Cloudera poursuit donc ses acquisitions, après DataPad (en 2014 sur la BI) et Xplain.io (en 2015 sur l’analyse des requêtes des bases de données).

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur