Télégrammes : Toyota intéressé par les robots de Boston Dynamics; razzia sur les comptes de Tumblr et MySpace; IBM intègre les jeunes; Censure numérique en Iran

CensureComposantsCyberguerreLogicielsPoste de travailProjetsRégulationsRessources HumainesSécurité
2 0 Donnez votre avis

La pluie vous a gâché Roland-Garros ? Remontez-vous le moral avec les télégrammes du soir.

  • Boston Dynamics bientôt propriété de Toyota ? Google (Alphabet) serait sur le point de se désengager de Boston Dynamics. Selon Tech Insider, la firme de Mountain View serait sur le point de signer avec Toyota. Racheté en 2013, à l’époque sous la houlette d’Andy Rubin qui quittait le groupe un an plus tard, Boston Dynamics s’est fait une réputation dans la mise au point de robots à caractères humanoïde ou animalier à l’image de ses modèles phares BigDog ou Atlas. Des divergences stratégiques et un manque de clarté de retour sur investissement pourraient expliquer le désengagement de Google qui préfèrerait poursuivre ses investissements sur l’intelligence artificielle tout en maintenant une division ad hoc baptisée Replicant.
  • 65 millions de données volées pour Tumblr, 425 millions pour MySpace. Les deux réseaux sociaux viennent de voir publier sur le Darknet deux jeux de données (identifiants et mots de passe) par le pirate Peace à qui l’on doit déjà la vente des 117 millions de comptes Linkedin. Sur Tumblr, le site avait annoncé le 12 mai dernier qu’un jeu de mots de passe et identifiants datant de 2013 avait été trouvé sur le Net. Mais Tumblr n’avait pas communiqué sur le nombre d’utilisateurs touchés. Selon le site Motherboard, Troy Hunt, éditeur du site « Have I been Pwned » a obtenu une copie de ce jeu de données. Au final, c’est 65 millions de personnes (65 469 298 pour être exact) qui sont impactés, mais les mots de passe avaient été chiffrés avec SHA1 avec en plus une technique dite de « salage ». Une difficulté qui fait que le jeu de données est vendu 0.4255 bitcoin, soit environ 200 euros. Autre victime, MySpace, le réseau social musical qui a eu son heure de gloire au début des années 2000. Là Peace indique avoir un jeu de 425 millions de comptes à vendre. Les mots de passe sont chiffrés avec SHA1, mais sans être « salés » donc plus facilement déchiffrable et exploitable. Il en propose 6 bitcoins, soit 2900 euros.
  • IBM crée le Millenial Corps. Comment intégrer la génération des jeunes salariés nés entre 1980 et 2000, souvent qualifiée de génération Y ou de Millenials ? Pour prendre à bras le corps ce défi – certaines études suggèrent qu’en 2020, un salarié sur deux sera issu de ces classes d’âge -, IBM crée une équipe de 4 000 personnes chargée de faciliter l’intégration de ces salariés dans l’entreprise. Composée de salariés de tous âges, cette communauté doit réfléchir à l’amélioration de l’expérience des Millenials au sein d’IBM. Big Blue explique avoir pris conscience de cette nécessité à l’occasion de réflexions sur le programme interne d’évaluation des salariés. Les jeunes IBMers réclamant une mesure de performances constante, et non plus des évaluations espacées. Big Blue entend également développer la culture entrepreneuriale, autour de son Paas Bluemix et de sa plate-forme d’IA Watson. IBM emploie près de 380 000 personnes dans le monde.
  • Les messageries instantanées censurées en Iran. Le signal d’ouverture lancé par le président Hassan Rohani a fait long feu. L’Iran veut imposer aux éditeurs et opérateurs d’outils de messagerie instantanée étrangers de conserver toutes les données échangées depuis le pays. C’est le Conseil Suprême du Cyberespace d’Iran qui a fixé cet ultimatum aux firmes étrangères. Elles ont un an pour s’y conformer. Auxquel cas, elles seront purement et simplement menacées de fermeture de leurs services fournis localement. Parmi elles, la Telegram utilisé par quelque 20 millions d’internautes en Iran serait la principale victime de cette nouvelle censure qui ne fait que renfermer un peu plus le web du pays sur lui-même. Une chose est sûr, l’accès aux conversations privée en ligne par les autorités limitera fortement la liberté de critique du pouvoir en place par les Iraniens.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur