Télégrammes : Trois usines Apple aux Etats-Unis, 400 000 clients d’Unicredit détroussés, Apple coupable de viol de brevet, L’USB-C accélère les transferts

ComposantsJuridiquePoste de travailProjetsRégulationsRéseauxSécurité

Valerian, adaptation honnête ou nanar ? Avant de vous embarquer dans le débat cinématographique du moment, lisez nos télégrammes du soir.

Usines Apple aux Etats-Unis : Trump vend la mèche. Dans une interview au Wall Street Journal, le président américain Donald Trump affirme que le Pdg d’Apple, Tim Cook, lui a dévoilé que la firme compte bâtir trois usines aux Etats-Unis. Sans donner aucun détail ni sur la localisation de ces unités de production, ni sur le calendrier, Donald Trump n’en a pas moins pris de court la firme de Cupertino, qui s’est gardée de commenter cette annonce du président du « Make America Great Again ». Plus tôt dans l’année, Apple avait indiqué qu’il comptait investir un milliard de dollars dans des entreprises industrielles aux Etats-Unis. A ce jour, l’assemblage des produits à la pomme s’effectue en Asie, notamment chez Foxconn, premier sous-traitant de Cupertino. Cette semaine, des rumeurs ont également fait état du projet d’Apple de construire une chaîne de fabrication d’écrans OLED, une technologie retenue pour les futurs iPhone 8. Mais cette usine serait basée à Taïwan.

Unicredit égare les données de 400 000 clients. Dans un communiqué officiel, la banque italienne Unicredit reconnaît qu’une cyberattaque a abouti à la compromission des données d’environ 400 000 de ses clients. Les hackers seraient parvenus à s’introduire sur les systèmes de l’établissement deux fois au cours des 12 derniers mois (en septembre-octobre 2016 et de nouveau en juin-juillet), via une tierce partie travaillant sur des données de clients liées à des prêts. Selon Reuters, l’établissement n’aurait découvert la faille que lundi ou mardi de cette semaine. La banque indique que les assaillants ont probablement eu accès à des données comme les noms, les adresses et les numéros bancaires IBAN des clients concernés. Mais elle affirme n’avoir détecté aucune transaction frauduleuse à ce stade. Unicredit a lancé un audit et va saisir le procureur de Milan.

Apple condamné pour violation de brevet. Apple vient d’être condamné à payer 506 millions de dollars pour violation d’un brevet détenu par l’Université Madison du Wisconsin. Quasiment le double des 234 millions de dommages et intérêts que la Wisconsin Alumni Research Foundation avait gagné en octobre 2015 dans un jugement dont avait fait appel la firme de Cupertino. Mauvaise idée. Validé en 1998, le brevet en question porte sur une technologie processeur de circuit de prédiction qui améliore les performances en anticipant les instructions que le système envoie au composant électronique. Apple aurait utilisé cette technologie dans plusieurs versions de sa puce motrice pour iPhone, a estimé un juge de Madison. Des accusations que réfute le constructeur. En vain. Le brevet litigieux en question a vu sa validité expirer en décembre 2016.

L’USB C s’offre une nouvelle version. L’USB 3.0 Promoter Group vient d’annoncer la version 3.2 du bus informatique. Parmi les innovations, cette mise à jour permet de doubler les débits de transferts sans nécessiter le changement de câble. Ces derniers, de « Type-C » qui se caractérisent par un connecteur réversible (évitant de se demander dans quel sens le connecter), ont à l’origine été conçus pour le support multivoies. En l’occurrence, l’USB 3.2 permettra le transfert de données en deux fois 5 Gbit/s et, désormais, deux fois 10 Gbit/s. Des performances très utiles avec des périphériques de stockage type clé USB ou disques dur. Encore faut-il que les constructeurs adoptent le nouveau type d’USB. Ce qui n’est, pour l’heure, pas le cas de beaucoup d’entre eux exception faites des fournisseurs de smartphones plutôt haut de gamme.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur