Télégrammes : Windows 10 updates à l’heure, Android version russe, Uber songe au IaaS, IBM imprimante pro-copyright

CloudIAASImprimantesMobilitéNavigateursOS mobilesPoste de travail
2 0 Donnez votre avis

En ce lundi de pentecôte, les télégrammes du soir ne chôment pas

Des updates de Windows 10 à heure fixe. Les mises à jour de Windows 10 devraient éviter les heures de bureau. En effet, dans les dernières versions build de l’OS à destination des Insiders, on trouve une fonctionnalité qui devrait être largement adoptée, active hours (heures actives). Elle a pour ambition de spécifier les heures de la journée pendant lesquelles l’utilisateur risque de travailler sur le PC, ainsi Windows évitera d’installer des mises à jour pendant cette période. Cette fonctionnalité devrait voir le jour lors de la prochaine release de Windows 10 nommé Anniversary et arrivera en juillet prochain.

Un Android version russe en préparation. Une société russe souhaite développer un concurrent de l’OS mobile de Google. Baptisée, Open Mobile Platform, la jeune pousse a déjà le soutien du ministre de la communication qui a tweeté un lien pour le recrutement d’ingénieurs, de développeurs, d’architecte en infrastructure et des spécialistes de la sécurité. Cet OS mobile sera basé sur Sailfish OS, solutions d’origine finlandaise. Après l’affaire Snowden, la Russie mène une campagne pour la création de systèmes d’exploitation nationaux pour la partie PC, ainsi que sur la partie mobile. La start-up fondée il y a à peine un mois s’inscrit dans cette stratégie.

Uber et la tentation du IaaS. Le pourfendeur des taxis a selon le site The Information a lancé des appels d’offres pour externaliser une partie de ses serveurs dans le Cloud public. Habituellement, Uber privilégie une infrastructure IT déployée en interne. Selon la presse, la migration sur le IaaS serait partielle à travers des petits morceaux de code. Une démarche que d’autres sociétés ont eue comme Salesforce qui s’est rapproché d’AWS pour sa plateforme IoT. Dans le cas d’Uber, on ne sait pas quels prestataires ont été sollicités, mais il s’agit d’un premier pas vers peut-être un déploiement plus important dans le Cloud.

Une imprimante pro-copyright pour IBM. La firme d’Armonk a déposé un brevet donnant à une imprimante la capacité de cesser de fonctionner si le contenu est soumis à un droit d’auteur. Ce brevet, rapporté par Torrent Freak, est baptisé « Copyright Infringement Prevention » et s’articule autour d’une base de données qui sait si le contenu est protégé par un droit d’auteur et si l’utilisateur a la permission de le photocopier. Mais au-delà de la question des droits d’auteur, ce brevet peut trouver un usage sur l’autorisation d’impression des documents dans l’entreprise. Certains salariés ne sont pas habilités à imprimer des documents importants.

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur