Télégrammes : Yahoo chute; 5 milliards de malwares; Lexsi contre la fraude bancaire; Orange premier sur les débits

FibreMalwaresOperateursRégulationsRéseauxSécurité
4 16 Donnez votre avis

Alors que la liberté de la presse se dégrade dans le monde, l’heure des télégrammes du soir a sonné.

  • Yahoo plonge et organise sa vente. Les résultats, en baisse, du premier trimestre 2016 de Yahoo étaient attendus. Ils ont été confirmés avec une perte de 99 millions de dollars contre 21 millions de gains un an plus tôt. Son chiffre d’affaires a plongé de 11% à moins de 1,1 milliard. Dans les différents segments d’activité, seul le TAC (Traffic acquisition costs) progresse, avec les mobiles, rapporte ITespresso.fr. Malgré tout, la dirigeante du groupe, Marissa Mayer, se veut sereine. «  Nous avons fait des progrès importants en vue de potentielles alternatives stratégiques pour Yahoo. Notre conseil d’administration, notre équipe dirigeante et moi sommes complètement sur la même ligne sur cette priorité pour les actionnaires. » Autrement dit, organiser la vente de Yahoo. Les candidats avaient jusqu’à lundi pour faire une offre. Verizon, plusieurs fonds d’investissement ou YO Holdings seraient intéressés. En revanche, The Daily Mail n’aurait pas soumis d’offre. L’ancien fleuron du Net n’a fournit aucun détail quant aux dossiers déposées. Wait and see…
  • Plus de 5 milliards de malwares en 2015. L’éditeur de sécurité allemand G Data a recensé plus de 2 milliards de nouvelles variantes de malware au cour du second semestre 2015. Ce qui porte à plus de 5,1 milliards le nombre d’agents malveillants en circulation, selon son rapport. En net recul par rapport aux près de 6 milliards évalués en 2014. Le pousseur de publicité Script.Adware.DealPly.G s’inscrit comme le malware le plus actif avec 22,9 % des détections par les systèmes de G Data. Un malware distribué par email mais aussi par des sites web peu fréquentables dont 57% des serveurs qui les hébergent sont situés aux Etats-Unis. Une proportion en phase avec le fait que le pays héberge plus de la moitié des datacenter dans le monde.
  • Lexsi protège de la fraude bancaire. Lexsi vient d’annoncer REFA, une nouvelle solution visant à protéger les clients finaux de banques et sites marchands contre les fraudes transactionnelles. Elle vise à contrer les menaces comme Dridex ou Dyreza, deux des malwares à la fraude bancaire les plus actifs, afin de palier les anti-virus classiques aujourd’hui dépassés par le rythme d’apparition des nouvelles menaces. L’offre, qui a nécessité deux ans de développement, s’appuie sur le Lexsi Intelligence Cloud présenté par la société de cyber-sécurité comme la première base de threat intelligence en Europe qui analyse des millions de malwares quotidiennement. Un service simple à déployer sans installation sur le poste client. Un service qui intéressera le futur nouveau propriétaire de Lexsi, Orange, qui ne cache pas ses ambitions dans la banque en ligne.
  • Les débits fixes ont doublé en un an. Selon le site nPerf qui s’appuie sur plus d’1 million de tests des débits fixes sur le premier trimestre 2016, les performances des débits en réception ont quasiment doublé en un an en dépassant les 43 Mbit/s en moyenne en France métropolitaine. Et de plus de 27% comparé aux près de 34 Mbit/s du dernier trimestre 2015. Une hausse des performances clairement tirée par l’adoption du très haut débit (THD). Si les abonnés en fibre optique (FTTH) de Free et Bouygues Telecom obtiennent les meilleures pointes (respectivement 377 Mbit/s et 363 Mbit/s), c’est Orange qui offre la meilleure moyenne toutes technologies confondue (ADSL, VDSL, fibre) avec 54 Mbit/s devant SFR (40 Mbit/s), Bouygues Telecom (37 Mbit/s) et Free (23 Mbit/s). Autant de chiffres à retrouver dans le rapport de nPerf.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur