Telegr@mmes : AFA Renseignement, Cisco MaintenanceNet, SFR condamné, Telefonica GAZPAR

CloudRégulationsSurveillance
0 0 Donnez votre avis

Avant de fêter les résultats du bac ou de la fin de l’épisode caniculaire, une petite halte sur les télégrammes du soir.

  • L’AFA, l’association française des fournisseurs d’accès, entre dans la danse du recours contre la loi sur le renseignement auprès du Conseil Constitutionnel. La semaine dernière, plusieurs acteurs du numérique dont Syntec Numérique, l’Afdel, l’Asic et Renaissance Numérique ont écrit un mémo pour les parlementaires qui ont saisi le Conseil. En jargon juridique, ce document est appelé Amicus Curiae. L’AFA soutient donc cette initiative et rappelle que la loi sur le renseignement ne « doit pas justifier des mesures disproportionnées portant atteintes aux libertés fondamentales à l’ère numérique au risque d’entamer fortement la confiance dans l’économie du savoir porteuse de croissance et d’emplois ».
  • Cisco continue ses emplettes. Après OpenDNS pour la modique somme de 635 millions de dollars, c’est au tour de MaintenanceNet d’être absorbé pour un montant de 139 millions de dollars. Cette société basée à Carlsbad en Californie a été fondée en 2004. Elle propose une plateforme Cloud qui utilise de l’analytique pour automatiser les processus de ventes. Cisco et MaintenanceNet sont partenaires depuis 2009. L’équipementier américain utilise AutoQuote pour alerter ses clients de leur renouvellement de contrats de service ou des retards dans le paiement, il facilite aussi les commandes en ligne. L’opération de rachat sera finalisée au premier trimestre 2016.
  • Les jugements se suivent et se ressemblent. SFR (aujourd’hui Numericable-SFR) et Teleperformance ont été condamnés mardi 7 juillet par le tribunal des Prud’hommes de Toulouse à verser des dommages et intérêts à 138 anciens salariés pour « perte de chance dans le maintien de l’emploi ». En 2007, SFR avait cédé ses activités de centre d’appel à Teleperformance entrainant le transfert de près de 1900 employés, dont 724 à Toulouse. Si la transaction s’accompagnait d’un accord de maintien de l’emploi, certains salariés ont fait l’objet de pression pour quitter leur poste. SFR avait déjà été condamné en 2010 et 2015 pour ces mêmes raisons. En revanche, 122 ex-salariés avaient été déboutés en appel à Lyon dans cette même affaire.
  • Telefónica Business Solutions a été sélectionné par GrDF comme l’un des fournisseurs de plate-forme M2M dans le cadre du projet GAZPAR de déploiement des compteurs de gaz connectés. Ce projet budgétisé à 1 milliard d’euros entrera en phase pilote fin 2015 pour équiper 11 millions de foyers d’ici 2022 à travers 15 000 concentrateur en France. Si la division entreprise de l’opérateur espagnol ne précise pas quelle part du réseau « smart gas grid » il équipera, le contrat permettra à la co-entreprise formalisée avec Bouygues Telecom de renforcer sa présence en France.
Crédit Photo : Juefraphoto-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur