Télégr@mmes : Apple recrute, Google CNCF, Hacking Team détection, Samsung soutiens

CloudDatacentersMobilitéSécurité
1 1 Donnez votre avis

Loin des blocages des éleveurs et des routes du Tour de France, voici les télégrammes du soir.

  • Apple a quelques ambitions dans l’automobile et le recrutement de Doug Betts devrait raviver les rumeurs autour de la fabrication d’une voiture électrique. Doug Betts était jusqu’alors vice-président en charge de la qualité chez Fiat Chrysler. Il a une grande expérience du secteur automobile au sein de société comme Toyota, Nissan et même Michelin. Il dispose d’une expertise à la fois dans la production d’automobile, mais aussi dans la satisfaction client. Selon le Wall Street Journal, il n’a donné aucun élément sur la teneur de son poste au sein de la firme de Cupertino, mais il est écrit sur son profil Linkedin qu’il a accepté une mission baptisée « opération ».
  • Google a dévoilé la version 1.0 de Kubernetes, son gestionnaire de conteneurs. Par la même occasion, la firme de Moutain View a annoncé la création d’une fondation baptisée Cloud Native Computing Foundation (CNCF). Il s’agit d’une initiative épaulée par la Fondation Linux et comprend déjà plusieurs membres comme AT&T, Box, Cisco, Cloud Foundry Foundation, CoreOS, Cycle Computing, Docker, eBay, Goldman Sachs, Google, Huawei, IBM, Intel, Joyent, Kismatic, Mesosphere, Red Hat, Twitter, Univa, VMware et Weaveworks. La CNCF a pour vocation de s’assurer de la bonne exécution des applications dans des environnements Cloud. Elle va donc promouvoir des technologies et des logiciels de gestion et d’administration, comme Kubernetes, mais aussi Mesos ou Swarm de Docker.
  • Une société de sécurité, Rook Security, a publié un outil gratuit nommé Milano. Il a pour but de déterminer si son PC ou son réseau est vulnérable aux différents exploits découverts lors du piratage des données de Hacking Team. Dans un premier temps, l’analyse porte sur 93 binaires Windows et 40 fichiers pouvant être utilisés de manière malveillante. La société mettra à jour son outil avec l’analyse des 400 Go de données volées à la firme italienne. Hier, Facebook a aussi mis à disposition des utilisateurs Mac son outil OSquery pour détecter et supprimer les backdoors au sein de l’OS d’Apple.
  • Samsung peut compter sur le soutien de la Silicon Valley dans la guerre sur les brevets menée par Apple. Selon le site Inside Course, Facebook, Google, Dell, HP, eBay et d’autres ont envoyé à la Cour d’Appel un « amicus Curiae », une procédure utilisée en France dans le cadre de l’examen par le Conseil Constitutionnel sur la loi sur le renseignement. Condamné à deux reprises, le montant de l’amende a été revu à la baisse pour Samsung en passant de 930 à 548 millions de dollars. Mais pour les différents groupes IT, le montant reste trop élevé et la méthode de calcul est erronée.
 Crédit Photo : Juefraphoto-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur