Télégr@mmes : Cloud Broker, Alcatel-Lucent Flextronics, Orange Inria, HP départ bis

CloudFibreMobilitéOperateursProjetsRéseauxSécurité
1 0 Donnez votre avis

En attendant de savoir si la Grèce va sortir de l’euro et si le thermomètre va dépasser les 40° dans la rédaction de Silicon.fr, l’actu continue, notamment du côté des télégrammes du soir.

  • Le marché du courtage de services Cloud (Cloud Service Broker, CSB) est en pleine expansion. Il devrait passer de 5,24 milliards de dollars de revenus en 2015 à 19,16 milliards en 2020, selon les prévisions du cabinet MarketsandMarkets. Soit une progression annuelle de près de 30 %. Une tendance qui s’explique par la volonté des entreprises clientes de réduire leurs coûts d’administration. En recourant à une plate-forme unique qui offre vue et gestion unifiées des différents services Cloud déployés en interne (Cloud privé) et en externe (Cloud public), et une contractualisation directe auprès des fournisseurs, les entreprises espèrent gagner en agilité et simplifier la souscription et l’accès aux services Cloud pour les utilisateurs finaux.
  • Alcatel-Lucent a annoncé avoir transféré l’ensemble des activités de son site de Trieste, en Italie, à Flextronics Manufacturing. Un mouvement qui s’inscrit dans le plan Shift de restructuration de l’équipementier français initié en 2013. Sont particulièrement concernées la production et le support des équipements de transport optique. Les salariés actuellement en poste chez l’équipementier français sont repris par son partenaire spécialisé dans la sous-traitance et la production d’équipements électroniques. Les deux entreprises restent liées par un contrat de cinq ans renouvelable pour la fourniture de produits optiques. Elles affirment vouloir faire de Trieste « un centre mondial d’excellence ».
  • Orange ouvre un laboratoire de R&D en commun avec l’Inria. Signé autour d’un partenariat de 5 ans dans un premier temps, l’<I/O Lab> concentrera ses travaux sur la virtualisation des fonctions réseaux, la convergence entre les réseaux de communication et le Cloud Computing. Et plus particulièrement sur les questions de performances, de résistance aux pannes et d’optimisation énergétique qui « seront un levier stratégique en vue de relever les défis de la 5G ». Une initiative qui ressemble furieusement à celle annoncée par la 5GPPP avec le projet 5G NORMA visant à définir une architecture pour la 5G. Une initiative à laquelle Orange participe aussi.
  • Les départs se poursuivent chez HP. Après celui de Bill Veghte, qui a travaillé à la scission de HP en deux entités (Entreprise et PC/imprimantes), c’est un autre dirigeant qui quitte le navire. Art Gilliland en l’occurrence. Chargé de l’activité Security Software, il officiait chez HP depuis trois ans (et six chez Symantec auparavant). Il partirait pour fonder sa start-up. Son départ n’est pas officiel. Il a été annoncé à travers un mémo interne que nos confrères de Re/code ont pu se procurer.
Crédit Photo : Juefraphoto-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur