Telegr@mmes : Spams chutent, AMD souffre, Google recrute en SEO, BNP-Paribas alliance

ComposantsPoste de travailRégulationsSécurité
1 1 1 commentaire

Week-end en approche ou vacances, avant de partir il est temps de lire les télégrammes du soir.

  • Le spam atteint son niveau le plus bas depuis 2003 selon une étude menée par Symantec. Il aura fallu plus d’une décennie pour que le niveau de spams reçus parmi les messages électroniques passe en dessous de 50%. D’autres analyses constatent cette baisse mais de manière moins prononcée. Kaspersky estime que le niveau de spams reste près des 60% de l’ensemble des mails. Si ce recul s’explique par une défense mieux organisée contre ces messages indésirables comme par exemple l’utilisation du machine learning par Google dans Gmail, les experts de Symantec constatent que les cybercriminels vont vers d’autres méthodes comme des attaques via des malwares ou des ransomwares.
  • AMD continue de souffrir sur le plan financier. Après avoir lancé un avertissement sur résultats la semaine dernière, le fondeur a publié des trimestriels moroses. Il affiche ainsi une perte de 181 millions de dollars contre un bénéfice de 36 millions de dollars un an plus tôt. AMD a en outre vu ses ventes reculer de 1,44 milliard de dollars au deuxième trimestre 2014 à 942 millions sur ce second trimestre 2015. La marge brute a reculé à 25%.
  • Google recrute un expert en SEO. Non ce n’est pas une blague. Une offre d’emploi publiée sur le site de la firme américaine cherche un « Project Manager, Search Engine Optimization ». La fiche de poste est éloquente : « En tant que responsable projet des techniques de SEO, vous serez amenés à travailler avec plusieurs équipes, ventes, marketing, développement produit, ingénieur et d’autres pour aider à générer du trafic organique et faire croître le business. Vous participerez au développement et à l’optimisation du site web, aiderez à la stratégie sur les réseaux sociaux et les blogs, assurerez la bonne hygiène du code du site web et définirez l’architectures des sites internationaux ». Google aurait pu ajouter une compétence juridique tant les méthodes de référencement inspirent la Commission européenne notamment.
  • BNP-Paribas a signé une alliance avec Facebook, Twitter, Google et Linkedin. L’objectif de cet accord est de renforcer et d’améliorer la stratégie numérique de la banque. Selon les Echos, Google aura pour but de «  renforcer l’accessibilité des services de la banque ». Avec Facebook aura pour mission de confirmer certains tests d’ouverture de compte via le réseau social. Avec Twitter, la banque mettra l’accent sur l’analyse des données et avec Linkedin l’orientation se fera sur le recrutement.
Crédit Photo : Juefraphoto-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur