Telegr@mmes : Windows 10 en entreprise, Office 365 Henkel, Samsung batteries, OpenDaylight v3, BBM ultra privé, NFC décolle

AppsBureautiqueCollaborationLogicielsMobilitéPCPoste de travailSmartphones
1 0 Donnez votre avis

En garde à vue, les dirigeants de Uber France et Europe vont rater les télégrammes du soir.

  • Windows 10 est très attendu par les entreprises. Une étude indépendante du cabinet SpiceWorks réalisée auprès de 500 entreprises révèle que 96 % des professionnels se déclarent intéressés par le prochain OS de Microsoft. Et 60 % des départements IT auraient déjà évalué la plate-forme. Le retour du bouton Démarrer est cité par 64 % des sondés comme première motivation à l’adoption de Windows 10. Suivi de la mise à niveau gratuite depuis Windows 7/8.1 par 55 % des interrogés (bien que cette mesure ne concerne pas les licences Entreprise couvertes par la Software Assurance) et, pour 51 %, par l’amélioration de la sécurité. Enfin 48 % apprécient l’unicité de l’OS pour les PC et les appareils mobiles. Il restera à vérifier que ces appréciations se convertiront effectivement en adoption. Windows 10 sera livré le 29 juillet prochain.
  • Henkel opte pour Office 365. L’industriel allemand Henkel choisit la solution Cloud Office 365 pour offrir une plate-forme collaborative à ses 47 000 employés. Le déploiement a été confié à la SSII Avanade et doit se traduire par le remplacement de 11 000 bases de données Lotus Notes. La solution doit offrir quelque 600 salles de réunions virtuelles aux collaborateurs du groupe. Son arrivée doit aussi permettre une réduction des coûts, assure la co-entreprise entre Accenture et Microsoft.
  • Samsung travaillerait sur une nouvelle génération de batterie qui devrait améliorer significativement l’autonomie de ses smartphones. Le constructeur ajoute des feuilles de graphène au support silicium ce qui permet une meilleur conductivité des ions lithium, technologie la plus couramment utilisée aujourd’hui, tout en limitant les défaillances du support. Résultat, la densité énergétique serait entre 1,5 et 1,8 fois supérieure à celle d’une batterie courante. Ce qui se traduit par une autonomie qui passerait de 12 à 21 h. Si la technologie est au point dans les laboratoires, il faut encore l’appliquer en mode industriel. Ce qui nécessitera encore quelques années.
  • OpenDaylight (ODL), le projet visant à développer un contrôleur SDN (Software Defined Networks) Open Source, vient d’annoncer la disponibilité de la 3e version de Lithium. Celle-ci vise à améliorer les capacités à piloter un réseau de manière logicielle et automatiser les fonctions réseaux virtualisées (NFV). Hausse des performances et de l’évolutivité, support natif du framework OpenStack Neutron, nouvelles fonctionnalités de sécurité et d’automatisation, nouvelles API renforçant l’interopérabilité, et support de 6 nouveaux protocoles (SXP, LACP, IoTDM, SMNP Plugin, OpFlex et CAPWAP) constituent les principales nouveautés de la nouvelle mouture. Les responsables d’ODL annoncent que Lithium sera embarqué dans une vingtaine de solutions opérationnelles, dont Open Platform for NFV (OPNFV) de la Fondation Linux.
  • Blackberry a ajouté un mode « Ultra-Private », en bêta pour l’heure, à son application de messagerie BBM. Ce mode vise à renforcer la confidentialité des échanges par messagerie instantanée. Les fonctionnalités permettent de programmer une durée de vie aux messages échangés au-delà de laquelle ils sont automatiquement effacés du téléphone, mais aussi d’annuler l’envoi d’un message (uniquement le texte, pas les images) éventuellement routé par erreur à un mauvais destinataire. Ces innovations seront disponibles dans la version 2.5 de BBM pour Blackberry 10, Android et iOS.
  • Si les services peinent à décoller, les terminaux compatibles NFC se multiplient. Selon le cabinet IHS Technology, 756 millions de smartphones (principalement) embarquant une puce NFC seront vendus en 2015. Soit 70% de hausse par rapport aux 444 millions de 2014. Entrainé par Apple Pay, la popularisation du paiement mobile s’inscrit comme le principal service motivant l’usage du NFC qui permet les échanges de données entre deux appareils à courtes distances. Selon IHS, « le NFC arrive enfin à maturité et commence à attirer ». Le cabinet prévoit que 2,2 milliards de terminaux seront commercialisés en 2020.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur