OS mobilesPoste de travail

Tablette YziPro : un concentré de puissance, pour 199 euros

test tablette yzipro 199 euros © Silicon.fr
1 0 Donnez votre avis

L’YziPro d’eviGoup est une tablette 9,7 pouces IPS pourvue d’un processeur bicœur et d’Android 4.0.4. Le tout est livré au prix canon de 199 euros TTC. Test.

Processeur : la bonne surprise

La puce intégrée au sein de l’YziPro est un Rockchip RK3066, un composant “100 % made in china”. Nous l’avons comparé aux processeurs intégrés dans deux smartphones phares : le Samsung Galaxy S2 et le HTC One X.

  • eviGroup Yzi Pro : Rockchip RK3066. Bicœur Cortex-A9 à 1,5 GHz. GPU Mali-400MP 4 cœurs. Gravure en 40 nm.
  • Samsung Galaxy S2 : Exynos 4210. Bicœur Cortex-A9 à 1,2 GHz. GPU Mali-400MP 4 cœurs. Gravure en 45 nm.
  • HTC One X : Tegra 3. Quadricœur Cortex-A9 à 1,4 GHz. GPU GeForce ULP. Gravure en 40 nm.

Le RK3066 est un processeur de milieu/haut de gamme. Certes, il s’agit d’une puce bicœur, mais sa fréquence nominale élevée lui donnera l’avantage avec des applications monocœurs.

test tablette yzipro Quadrant © Silicon.fr

Les résultats du test Quadrant sont conformes à nos attentes :

  • eviGroup Yzi Pro : 3922 points (processeur 7174, mémoire 4278, entrées/sorties 5524, 2D 324, 3D 2309)
  • Samsung Galaxy S2 : 3334 points (processeur 5681, mémoire 3151, entrées/sorties 5231, 2D 513, 3D 2096)
  • HTC One X : 4617 points (processeur 12638, mémoire 3078, entrées/sorties 4331, 2D 969, 3D 2381)

La capacité de calcul est ici directement liée à la fréquence du processeur, multipliée par le nombre de cœurs. Rien ne ressemble plus à un cœur Cortex-A9… qu’un autre cœur Cortex-A9.

Côté mémoire et entrées/sorties, notre YziPro sort le grand jeu, avec de belles performances. Un plus pour une tablette, qui, par définition, va probablement devoir manipuler plus de données qu’un smartphone (en particulier vidéo).

Reste la partie 2D/3D : le GPU Mali-400MP est ici excellent en 3D, mais reste très en retrait en 2D. Une faiblesse du pilote ?

Le service : un plus ?

Beaucoup de sociétés proposent aujourd’hui des tablettes proches de celle d’eviGroup, parfois même avec des prix légèrement inférieurs. Il est à noter toutefois que le Français livre un produit adapté à la langue de Molière, mais aussi validé et garanti dans l’Hexagone.

Autre point positif, un forum dédié où eviGroup réagit rapidement aux demandes de ses clients. Un bon point… particulièrement si la société décide de fournir les informations permettant de ‘rooter’ sa tablette. La communauté pourrait alors s’emparer de ce terminal, accessible à l’achat et efficace à l’usage.

Enfin, cette tablette est aussi un succès pour les concepteurs chinois qui montrent combien le fossé séparant leurs technologies de ceux des grands constructeurs actuels se réduit aujourd’hui… à rien, ou presque.

Tout comme les PC assemblés n’ont dans les grandes lignes pas à rougir face aux PC des grands constructeurs, les tablettes “100 % made in China” affichent dorénavant ouvertement leurs ambitions… et leurs prix.

Crédit photos : © Silicon.fr / Galerie © eviGroup – Silicon.fr


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – 4 ans d’Android !