THD : l’ANFR teste les « petites antennes » mobiles à Annecy

4GComposantsGestion des réseauxMobilitéOperateursPoste de travailRéseaux

L’Agence des fréquences va vérifier que les small cell installées dans les rues répondent aux besoins de capacité des réseaux mobiles

L’omniprésence du réseau mobile attendue avec l’arrivé de la 5G couplée à une forte capacité en matière de débits oblige à revoir son infrastructure. Et, à défaut de nouvelles technologies révolutionnaires, sa densification s’impose pour assurer un service de qualité, tant pour les utilisateurs que pour les objets. Une densification qui passera par la multiplication des small cell, ou petites antennes, en complément des macro cell, les grandes antennes qui couvrent des rayons de plusieurs kilomètres.

Cinq small cell Orange à Annecy

small cell panneauSi les équipementiers proposent des solutions small cell depuis plusieurs années déjà, on les retrouve principalement en intérieur, au sein de campus d’entreprises, afin d’améliorer la portée d’un signal radio ou de palier une sous capacité de l’antenne macro. En revanche, l’espace public reste relativement inaccessible aux small cell en France pour des raisons à la fois de problématiques de déploiement et de questions sur la santé publique.

C’est pour trouver des réponses à ces problématiques que l’ANFR (Agence nationale des fréquences) pilote une série d’expérimentations grandeur nature. Depuis le 11 janvier, et pendant un mois, cinq « petites antennes » de réseaux mobiles à faible puissance vont rayonner à proximité des berges du Lac d’Annecy, le long des avenues d’Albigny et du Petit Port, principalement. Elles seront opérées par Orange. D’autres expérimentations se poursuivront dans le courant du semestre dans d’autres villes sur les réseaux de Bouygues Telecom et SFR.

Des mesures pendant et après

Intégrées dans du mobilier urbain, des abribus et panneaux d’affichage JCDecaux, les petites antennes resteront relativement invisibles à l’œil des riverains qui pourraient s’inquiéter de la proximité de ces mini stations radio. Ce mobilier offrira ainsi le raccordement au réseau électrique et à celui de l’opérateur en fibre optique. Quant à la portée du signal radio, elle devrait s’étendre de quelques dizaines de mètres, quelques centaines tout au plus. La question de l’exposition aux ondes électromagnétiques et leur influence sur la santé humaine reste un sujet sensible en France même si « il n’existe aucune preuve scientifique d’un danger pour la santé lorsque l’exposition aux ondes radio est inférieure aux seuils recommandés par l’OMS », rappelle l’ANFR.

small cell abribusL’agence procèdera à des mesures d’exposition sur chaque site de l’expérimentation et en mobilité dans sa zone. Des mesures seront également entreprises à la fin de l’expérimentation, lorsque les small cell seront éteintes, afin de comparer leur apport face aux macro cell. Les mesures d’émissions des téléphones mobiles seront également constatés pendant et après l’expérimentation. Là encore, afin de comparer la puissance émise par les téléphones et les débits disponibles.

Répondre à une croissance de 60% par an

« Cette expérimentation s’inscrit dans une réflexion générale de déploiement à grande échelle d’antennes à faible puissance venant compléter le réseau mobile actuel, résume l’Agence. Cette évolution doit favoriser l’accès au très haut débit mobile pour tous, la connectivité étant devenue une attente de base des citoyens. » Mais aussi du secteur professionnel et des collectivités locales pour lesquelles cette densification du réseau mobile permettra d’offrir de nouveaux services autour de la smart city (ville connectée).

small cell schéma

Dans tous les cas, il faudra répondre à une croissance attendue de plus de 60% par an de la consommation des données mobiles sur le territoire. Par ailleurs, ce réseau hétérogène composé de petites et grandes antennes préfigure le réseau 5G dont les débuts sont attendus pour 2020. L’ANFR entend présenter ses premières conclusions à l’issue de cette expérimentation et fournira un bilan global mi-2017 à l’issue des deux autres sur les réseaux de SFR et Bouygues Telecom.


Lire également
Des small cell 3/4G Huawei dans les mobiliers urbains de JCDecaux
Dan Rabinovitsj, Ruckus Wireless : « OpenG est opérationnel »
Air-Lynx met la 4G au service des réseaux professionnels


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur