crédit photo © Silicon.fr

Thierry Breton (Atos Origin): «L’e-mail n’est plus un outil approprié»

L’abondance des e-mails ne permet plus de répondre aux besoins de communication des entreprises. Inspiré par les outils de réseaux sociaux, Atos Origin entend éradiquer le courriel en interne d’ici 3 ans.

« Le déluge d’informations sera un des plus importants problèmes que l’entreprise devra gérer », lance Thierry Breton, P-dg d’Atos Origin. Il est vrai que nous produisons désormais en deux jours l’équivalent de ce que l’humanité a créé jusqu’en 2003, soit 5 exaoctets de données (5 millions de Go). La question de savoir comment accéder à la bonne information est plus que jamais d’actualité.

A commencer par l’e-mail. Sur les 200 courriels reçus quotidiennement en moyenne par les collaborateurs de la SSII, à peine 10 % se révèlent utiles, annonce son dirigeant. Que d’heures passées à trier et rechercher les messages. « Il n’est pas normal que certains de nos collaborateurs passent des heures le soir chez eux à gérer leur messagerie » Au total, entre 5 et 20 heures par semaine seraient ainsi consacrées à la gestion des e-mails. Autant de temps perdu pour la productivité du salarié. « L’e-mail n’est plus un outil approprié désormais », conclut Thierry Breton.

Penser différemment

« Il est temps de penser différemment », poursuit-il. Notamment en suivant l’exemple de la nouvelle génération qui n’utilise plus le courrier électronique (seul 11 % des 11 – 19 ans se serviraient encore de la messagerie électronique). Comment? En éradiquant purement et simplement l’usage de la messagerie asynchrone. Un concept qu’Atos entend finaliser en interne d’ici 3 ans et probablement avant : « On espère l’atteindre dans les 18 mois », soutien Thierry Breton. Avant de proposer le concept à ses clients.

Comment? En adoptant des solutions innovantes directement inspirées des réseaux sociaux (social business solutions) à travers les outils collaboratifs et plates-formes communautaires mises en oeuvre dans l’entreprise. Citons notamment la suite collaborative Microsoft Office Communicator qui permet notamment à 12 % des employés du nouveau siège parisien de l’entreprise (située à Bezons) de télétravailler tout en restant en contact avec le reste des équipes de l’entreprise.

Ces outils de nouvelle génération permettent ainsi de partager et garder trace des idées proposées par les salariés. Outils collaboratifs et sociaux qui seraient aujourd’hui, chez Atos du moins, plus utilisées que les moteurs pour rechercher des informations. Bref, après le web puis les terminaux mobiles, ce sont les Facebook et leurs différentes déclinaisons qui entrent dans l’entreprise. « Les entreprises doivent se préparer à la nouvelle vague des usages et comportements », martèle Thierry Breton.

Accélérer la collaboration

Sauf que chez Atos, la plate-forme sociale n’arrive pas en plus de la messagerie mais à la place. Les transferts de documents et archives des courriels sont remplacés par des outils de gestion de contenus; la messagerie instantanée, les « webphones » (ou smartphone) et les conférences en ligne assurent la communication visuelle, l’ensemble étant structuré par un système de gestion des flux de travail (workflow management systems).

Une mise en oeuvre baptisée FISH (pour Fresh Ideas Start Here tout en faisant référence au poisson logo de la société de service) chez Atos. Une plate-forme initiée par les équipes scientifiques pour accélérer la collaboration entre les membres de la communauté et dont les idées sont validées par les décisionnaires. L’outil devrait donc être adopté au fil des mois par le reste des salariés de l’entreprise selon un système de communautés permettant ainsi de se concentrer sur les objectifs propres à chacun. Une nouvelle façon de collaborer que Thierry Breton entend accélérer en vue de l’arrivée les équipes et activités de Siemens IT Solutions and Services (SIS) racheté en décembre 2010. La nouvelle entité doit en effet être opérationnelle au 1er juillet prochain.

Cloud : Accélérateur de Business

Tout savoir sur les atouts Cloud pour la DSI !
Accédez au site Cloud : Accélérateur de Business et découvrez les dossiers et articles dédiés au Cloud, visualisez les vidéos interviews et témoignages clients et téléchargez gratuitement les études et livres blancs.

Derniers commentaires




18 replies to Thierry Breton (Atos Origin): «L’e-mail n’est plus un outil approprié»

  • Le 8 février 2011 à 9:08 par Mathilde

    Ca me rappelle un peu Google Wave, tant attendu et quasiment mort né. Le mail est mort? Pas si sure…

  • Le 8 février 2011 à 9:25 par Georges

    …. et pour communiquer avec leurs clients, ils feront comment ???

  • Le 8 février 2011 à 9:59 par Nicolas Sfeir

    Bonjour,

    Mon facebook n’est que personnel et mon tweet est embryonnaire, alors j’utilise la « bonne veille méthode » du commentaire.
    Tout à fait d’accord sur la noyade collective sous des tonnes d’emails (sans compter les voice mail fixe et mobile !) de couverture ou compensant les lacunes des ERP sclérosant les organisations. Certes les techniques de communication convergentes sont enfin disponibles et les SI pour les fédérer plus agiles. Mais, la transformation des Managers, hors IT, reste à faire ! Les convaincre qu’un meilleur fonctionnement de l’entreprise est atteignable sera un immense challenge d’autant qu’on leur demandera quelques investissements financiers !
    Mais cela rendra plus soutenable nos vies professionnelles.
    Très bonne initiative mr Breton.

  • Le 8 février 2011 à 10:51 par Castel

    Bonjour,

    Les futurs comportements électroniques en entreprise dont parle M. Breton sont loin d’être nouveaux et déjà en place dans de grands groupes internationaux.

    Si vous creusez un peu, vous trouverez des suites logicielles web-based comme JIRA et Confluence (Atlanssian) qui proposent ces outils collaboratifs à faible cout. Tout y est : Gestion de projets, Roadmap, Trombi, Blogs perso, Fils de discussion, Gestion clientèle, etc.

  • Le 10 février 2011 à 12:16 par jack

    « nous produisons désormais en deux jours l’équivalent de ce que l’humanité a créé jusqu’en 2003″
    « Sur les 200 courriels reçus quotidiennement en moyenne (…) à peine 10 % se révèlent utiles »
    Sans doute ceci explique cela, il se pourrait que nos prédécesseurs ait eu le bon sens de se limiter au strict nécessaire… Je ne vois pas comment le fait de passer sa journée le nez collé à des « murs » avec une I.M. en activité constante va permettre de prendre le recul nécessaire alors que l’usage d’une messagerie asynchrone pose déjà problème.

    « Les 11-19 ans n’utilisent plus la messagerie »: C’est donc là Que Mr Breton à été chercher ses experts de la communication en entreprise… des jeunes gens sans expérience, qui pour la plupart sont incapable de rédiger un rapport lisible. MDR …!

    Changer de culture en 18 mois… trois ans maxi tout en intégrant SIS avant juillet prochain…
    Mr Breton est un « Cost killer » ambitieux, son objectif serait il de faire de ATOS un nouveau France Télécom…

  • Le 11 février 2011 à 8:28 par félipé

    « Cost Killer » ambitieux ou manager habile ?
    Le buz crée autour de son annonce est bien réel lui !

  • Le 16 février 2011 à 22:24 par mobo

    Et la suppression des réunions ou appels téléphoniques qui font perdre un temps énorme pour peu de résultat, il les supprime quand hein ?

    Je connais certains correspondants qui vont répondre à un email en demandant à ce que ça se fasse par téléphone. Résultat : on passe un certain temps à trouver un temps commun pour se téléphoner, puis encore du temps pour la conversation proprement dite (et je parle pas des reports successifs pour cause de problème de dernière minute), pour un truc simple qui aurait pu être répondu par mail en 1 minute si la personne s’en été donné la peine. Bonjour l’efficacité.

    Je suis curieux de voir en vrai ce qu’il propose comme solution de remplacement. C’est peut-être génial. Mais ça peut aussi finir en catastrophe…

  • Le 14 avril 2011 à 11:37 par question

    Eradiquons la messagerie asynchrone. Eradiquons l’écriture, perte de temps. L’avenir, c’est la voix en synchrone,. On pourrait meme appeller ça le téléphone. Trop moderne ?

Laisser un commentaire

  • Les champs obligatoires sont indiqués avec *,
    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

X
Connexion S'enregistrer

Connectez-vous pour accéder à tout notre contenu.
Si vous n'avez pas encore de compte,
S'enregistrer GRATUITEMENT

perdu ?
Connexion S'enregistrer

Enregistrez-vous gratuitement pour avoir un accès illimité à tout notre contenu.

Vérifiez votre email

Merci de votre enregistrement. Nous venons de vous envoyer un email contenant un lien pour confirmer votre adresse.
(si vous ne recevez pas l'email dans quelques minutes, vérifiez votre boîte spam).

Oh, vous avez perdu votre mot de passe ?

Pour recevoir votre mot de passe, entrez l'adresse email utilisée pour vous inscrire.

Ou essayer de vous connecter à nouveau.