Tim Berners-Lee alerte sur les trois dangers qui menacent le web

GouvernanceRégulations
Tim Berners-Leee

Protection des données personnelles, lutte contre les fausses news et encadrement du lobbyisme politique sont quelques-unes des actions prônées par Tim Berners-Lee pour sauver le web.

Il y a 28 ans naissait le web. Une technologie développée par le Britannique Tim Berners-Lee, dans le cadre de travaux réalisés au sein du CERN.

Tim Berners-Lee profite de ce 28e anniversaire pour publier une colonne dans The Guardian. Un article où il met en garde contre les dangers qui mettent aujourd’hui en péril l’ensemble du web. « J’ai inventé le web. Voici trois choses que nous devons changer pour le sauver », introduit-il.

Premier point abordé, la perte de contrôle sur nos données personnelles. La collecte de données est une contrepartie imposée par nombre de sites web gratuits. Certes. Mais c’est le manque de contrôle des utilisateurs sur ce qui est collecté et utilisé par ces sites qui alarme Tim Berners-Lee. Les conditions d’utilisation de ces sites sont en général du tout ou rien regrette le créateur du web.

Gare aux fausses news et manœuvres politiques

Second problème, la facilité avec laquelle les fausses news et rumeurs se diffusent sur la Toile. Tim Berners-Lee pointe du doigt les réseaux sociaux et moteurs de recherche, dont les algorithmes de référencement mettent l’accent sur les articles qui font le buzz. Bref les plus surprenants ou choquants. En général des fausses news et autres hoaxes.

Dernier point, les publicités à caractère politique. Des messages transmis à large échelle sur les réseaux sociaux, qui s’affichent comme des messages légitimes et peuvent ainsi biaiser les votants. Tim Berners-Lee en appelle à plus de transparence et d’éthique en la matière.

À lire aussi :
Le premier site web a 25 ans !
Facebook met le web en danger selon Tim Berners-Lee
Pays émergents : Tim Berners-Lee rêve d’un Internet plus abordable


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur