Régulations

Tim Berners-Lee ouvre les portes de l’Open Data Institute

Tim Berners-Lee inauguration Open Data Institute
3 0 Donnez votre avis

Cofondé par l’inventeur du Web, l’Open Data Institute (ODI), espace dédié à l’ouverture des données publiques, a été officiellement inauguré mardi par l’exécutif britannique.

Cofondé par Tim Berners-Lee, directeur du W3C et inventeur du World Wide Web, et Nigel Shadbolt, professeur d’intelligence artificielle et architecte du portail data.gov.uk, l’Open Data Institute (ODI) ouvre officiellement ses portes ce mardi 4 décembre à Shoreditch, près de Londres, en présence du ministre du Cabinet Office Francis Maude.

Organisation à but non lucratif, l’ODI se présente à la fois comme un laboratoire d’idées et un incubateur mettant en relation « les entreprises, les entrepreneurs, les chercheurs, le gouvernement et la société », afin de dégager de la valeur « de la vaste quantité de données publiques ouvertes désormais disponibles ».

Dans ce cadre, l’ODI va étudier et diffuser les meilleures pratiques en la matière, former des spécialistes et apporter son soutien à des jeunes pousses du secteur.

L’ODI reçoit 750 000 dollars du fondateur d’eBay

L’Institut, dont la création a été annoncée dès 2011, a obtenu du gouvernement britannique un financement de 10 millions de livres sur cinq ans (plus de 12 millions d’euros).

Parallèlement, l’ODI a reçu 750 000 dollars (573 000 euros) d’Omidyar Network, fonds d’investissement philanthropique lancé par le fondateur d’eBay : Pierre Omidyar.

Gavin Starks, directeur exécutif de l’Institut, s’est déclaré ravi qu’un premier investisseur privé soutienne l’ODI. « Nous allons travailler avec eux et d’autres dans les mois et années à venir pour libérer le potentiel social, économique et environnemental des données ouvertes », a-t-il précisé.

L’Open Data Institute travaille d’ores et déjà avec quatre start-ups britanniques : Mastodon C (spécialiste du Big Data), Placr (centralisation de données concernant les transports en commun), Locatable (service de géolocalisation immobilière) et OpenCorporates (base de données ouverte d’entreprises).

Si le Royaume-Uni est un moteur de cette « industrie émergente » que constitue l’open data, la France, à travers le lancement du portail data.gouv.fr et les initiatives des collectivités territoriales, a « impulsé une dynamique » qui devrait être portée à « un niveau stratégique » par l’exécutif français.