Toshiba prêt à vendre la totalité de sa division semi-conducteurs

ComposantsGouvernancePoste de travailRégulations
Toshiba TSV

C’est finalement une grande partie de son activité semi-conducteurs qui pourrait échapper à Toshiba. Du fait de pertes trop importantes sur d’autres secteurs.

Tout va mal pour Toshiba. Sa division nucléaire affiche un déficit de 6,3 milliards de dollars sur le dernier trimestre. Une charge importante pour la firme nippone, qui envisagerait de fermer son unité de production de centrales nucléaires. C’est tout un pan de son business qui pourrait ainsi disparaître.

Et pour payer la facture, Toshiba compte sur la revente de sa division semi-conducteurs. Évoquée précédemment dans nos colonnes, elle pourrait être plus importante que prévu initialement. Ce ne serait pas seulement 20 % de cette activité qui pourrait être cédée à des tiers, mais la totalité. « Nous envisageons diverses offres pour le business des composants et nous agissons avec souplessemême si cela signifie renoncer à une majorité de cette division », confirme Satoshi Tsunakawa, PGD de la société.

14 milliards de dollars

En position de faiblesse, Toshiba pourrait donc perdre ses deux fleurons technologiques. Mais aussi revenir dans le vert. Bloomberg Intelligence estime ainsi que l’activité semi-conducteurs pourrait valoir 14 milliards de dollars.

Problème, que restera-t-il à Toshiba s’il revend ses semi-conducteurs et réduit la voilure sur le nucléaire ? Des activités dans le secteur des infrastructures publiques et de l’électronique grand public. Pas de quoi espérer revenir aux niveaux d’antan.

À lire aussi :
Toshiba pourrait se séparer de sa division semi-conducteurs
Toshiba confirme la création d’une spin off dédiée aux semi-conducteurs
Stockage Flash : Toshiba et Western Digital visent les 64 Go par composant


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur