Toshiba veut quitter le marché du PC

GouvernancePCPoste de travailRégulations
5 5 Donnez votre avis

Englué dans des difficultés financières, Toshiba envisage de céder ses divisions PC et électroménager. Une page se tourne.

Dans le « plan d’action de revitalisation » présenté le 21 décembre aux actionnaires, Toshiba annonçait des restructurations dans la plupart de ses divisions, des composants électroniques au PC en passant par l’électroménager avec, à la clé, quelque 10 600 suppressions d’emplois (dont 4 800 à l’international) sur un total de 200 000 salariés. Il semble que l’industriel japonais soit aujourd’hui allé un cran plus loin dans cette restructuration avec l’abandon pur et simple des activités PC et appareils électroménager. Masashi Muromachi, le PDG du groupe, a affirmé au quotidien  Sankei Shimbun qu’il cherchait à céder ces deux activités. L’entreprise s’était notamment taillé une réputation dans les solutions de PC portables avec les modèles Satellite Pro, Tecra et Portégé.

Toshiba doit notamment faire face à un scandale comptable qui le gène aux entournures depuis le printemps dernier et devrait annoncer une perte record de 502 milliards de yens (environ 3,8 milliards d’euros) pour la fin de l’année fiscale qui s’achève en mars 2016. Mais le groupe est également victime de la sévère concurrence qui règne sur ces marchés. Celui du PC, notamment, devrait poursuivre en 2016 un recul amorcé il y a plusieurs années, et se concentre aujourd’hui entre les mains d’une poignée d’acteurs : HP, Dell et Lenovo principalement, devant Apple, Acer et Asus.

Se recentrer sur l’énergie et les semi-conducteurs

Début décembre, un projet de fusion entre Toshiba, Fujitsu et Vaio (Sony) avait fait surface avec la création d’une société commune prévue pour avril 2016. Il semble aujourd’hui que les choses s’accélèrent, du côté de Toshiba du moins avec une sortie pure et simple du secteur. Si la restructuration du secteur informatique en Asie devrait se concrétiser en 2016, le remodelage du paysage a déjà commencé aux Etats-Unis avec la scission de HP en deux entités (avec HPE dédiée aux services aux entreprises, et HP Inc au grand public avec les PC et imprimantes). Il restera éventuellement à voir ce que Dell fera de sa division PC dans le cadre de sa fusion avec EMC.

Pour sa part, Toshiba va tenter de se recentrer dans l’énergie, les infrastructures, les services aux entreprises, les composants électroniques et la santé. La firme doit néanmoins trouver, auprès des banques, les moyens de sa restructuration évaluée à près de 2,3 milliards d’euros.


Lire également
Toshiba livre son concurrent de la Surface Pro 4
Toshiba booste la vitesse et réduit la consommation des puces flash Nand
SanDisk et Toshiba lancent des composants flash 3D de haute densité

crédit photo © arindambanerjee / Shutterstock.com

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur