Traitement IA en mode Edge Computing : Intel se fend du Movidius Neural Compute Stick

Business IntelligenceComposantsData & StockageDéveloppeursPCPoste de travailProjets

Intel tente de démocratiser les développements IA en Edge Computing avec le Movidius Neural Compute Stick, une unité de calcul embarquée dans un appareil au format clé USB.

Intel met à disposition des chercheurs et des makers le Movidius Neural Compute Stick. Pour Remi El-Ouazzane, vice-président et directeur général de Movidius (entrée dans l’escarcelle d’Intel en septembre 2016à) au sein du New Technology Group d’Intel Corporation, l’objectif est de « libérer l’innovation et permettre de concevoir les équipements autonomes et intelligents de demain, depuis les drones autonomes de livraison et les caméras de sécurité contextuelles jusqu’aux robots personnels capables d’appréhender le contexte situationnel et émotionnel ».

En réduisant les obstacles au développement, Intel tente d’asseoir sa présence dans un secteur en plein essor. Celui du développement d’applications faisant appel aux réseaux neuronaux, une branche de l’IA et du deep learning. Et plus exactement du traitement des tâches IA en mode Edge Computing (en bout de réseau). Un secteur de l’IoT (Internet of Things) qui prend de l’ampleur dans des contextes où l’application nécessite une réponse ultra-rapide et de surcroît autonome. Ce qui est incompatible avec l’usage centralisé du Cloud qui nécessite une connectivité (cellulaire ou Wi-Fi en mobilité).

Pour ce faire, le Movidius Neural Compute Stick embarque le processeur Myriad X cadencé à 600 MHz, soit la première unité de traitement visuel (VPU) disposant d’un moteur de calcul neuronal. Un nom non équivoque puisque le Myriad X est plus spécifiquement adapté aux applications de type vision. Il peut ainsi gérer jusqu’à 8 canaux provenant de 8 caméras en haute définition. En tout, il peut en effet gérer 700 millions de pixels par seconde.

1W, 100 gigaflops

Il peut toutefois être exploité dans de nombreux autres contextes. L’unité dispose en effet d’une certaine souplesse. pouvant traiter aussi bien des nombres flottants (sur 16 ou 32 bits) que des nombres entiers (sur 8, 16 ou 32 bits).

Le tout avec une faible enveloppe thermique (1 W), tout en étant haute-performance. Pour ce dernier chapitre, il est question de plus de 100 gigaflops. Si d’aucuns désirent plus de puissance de calcul, il est possible d’en exploiter plusieurs simultanément pour une même application.

Le Neural Compute Stick de Movidius accepte les réseaux exprimés dans le framework Caffe et les optimise intelligemment pour fonctionner sur le Myriad X. Le dispositif peut être commandé au tarif recommandé de 69 euros TTC auprès de RS Components et Mouser. Ce dernier le facture 82,21 euros.

Côté PC, un port USB 3.0 est conseillé pour son usage ainsi qu’un minimum de 1 Go de mémoire vive. Le PC devra évoluer sous l’OS Ubuntu 16.04 (version minimum), sans possibilité de l’exploiter en mode OS installé en machine virtuelle (via un autre environnement desktop).

Vidéo promotionnelle signée Intel :

Crédit photo : @Intel

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur