Avec Treeptik, Linkbynet ajoute Docker à son expertise Cloud [MAJ]

CloudDéveloppeursDSIOrchestrationProjetsRégulations

Lynkbynet vient d’acquérir Treeptik, une start-up spécialisée dans les technologies Docker et DevOps. Le broker Cloud inaugure sa croissance externe.

Avec l’acquisition de Treeptik, Linkbynet procède à sa première opération de croissance externe après son dernier tour de financement qui remonte à l’été 2016 (une levée de fonds de 50 millions d’euros auprès de Kensight).

Le spécialiste français de l’infogérance et de l’hébergement Cloud, installé à Saint-Denis (région parisienne), renforce son expertise dans le conseil et le développement spécialisée DevOps et Docker (technologie de conteneur).

Fondée en 2011 et basée à Aix-en-Provence, Treeptik propose d’accompagner les entreprises dans leur transformation DevOps et le déploiement de technologies de conteneurisation des applications, notamment à travers l’installation d’une usine logicielle.

Le montant de la transaction n’a pas été précisé.

Treeptik met également à disposition la plate-forme de services CloudUnit pour déployer et gérer des applications Java, Php, Python ou NodeJS.

L’entreprise, qui organise par ailleurs les DevOps DDay (dont la 3e édition se tiendra à Marseille le 9 novembre prochain), compte 25 consultants. Dont un Docker Captain parmi les 60 au monde, et 7 consultants et formateurs certifiés Docker EE.

Airbus, Gemalto, Atos, ArcelorMittal, Alstom, la Maif ou la branche informatique et technologie de la Caisse d’Epargne comptent parmi ses clients.

Treeptik a réalisé un chiffre d’affaires de 1,2 million d’euros en 2016. Ses cofondateurs Arnaud Lambert et Fabien Amico resteront à la tête de l’équipe et intègrent le conseil d’administration de leur nouveau propriétaire.

Enrichir l’expertise technique

Avec Treeptik, Linkbynet a donc choisi l’option d’enrichir son expertise technologique plus que d’acquérir un concurrent qui lui aurait élargi les portes de l’Europe, l’Asie ou l’Amérique latine comme cela avait été évoquée suite à la levée de fonds l’année dernière.

« L’excellence de Treeptik dans les domaines DevOps et Docker vont venir s’ajouter au catalogue de nos services pour compléter notre offre client, commente Stéphane Aisenberg, Président de Linkbynet.

« De la formation des équipes à l’accompagnement de leurs projets jusqu’à l’hébergement de leurs plateformes critiques, nous pouvons, dès à présent, proposer à nos clients un accompagnement sur les méthodes agiles et DevOps qu’ils choisissent pour leurs projets de digitalisation et de transformation cloud. »

Avec cette nouvelle carte de conseil dans son jeu d’infogérance, de Cloud et de sécurité, le fournisseur de l’offre d’orchestration SelfDeploy entend accélérer son développement et ses revenus.

En 2017, Linkbynet espère  atteindre un chiffre d’affaires de 60 millions d’euros (contre 44 millions en 2015). Il vise même les 200 millions d’ici 5 ans.

Le fournisseur de services IT pour les entreprises, dont la fondation remonte à 2000, emploie 600 personnes dans le monde (France, Canada, Etats-Unis, Asie et Ile Maurice).

D’autres annonces d’opérations de croissance externe pourraient suivre.

[Mise à jour] : Une erreur s’était glissée. Treeptik n’a pas réalisé 12 millions d’euros mais 1,2 million de chiffre d’affaires en 2016.


Lire également
Avec sa levée de fonds, LinkbyNet veut passer à l’échelle internationale
LinkbyNet : un broker de Cloud qui pilote aussi le budget de la DSI
Les entreprises françaises abordent timidement le Cloud hybride


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur