Truffle 100 : les éditeurs européens investissent massivement dans le Cloud

CloudRégulations
1 8 Donnez votre avis

Selon Truffle Capital, le chiffre d’affaires des 100 premiers éditeurs de logiciels européens a progressé en 2012. Tout comme les investissements en R&D, notamment mobilisés pour assurer la transition vers le Cloud.

« L’industrie du logiciel a poursuivi sa bonne dynamique malgré les difficultés économiques, avec une croissance de plus de 10% sur l’année », indique Bo Lykkegaard, analyste chez IDC. C’est le taux de croissance relevé par le classement du 8e Truffle 100 Europe, indice de référence de l’activité des 100 premiers éditeurs de logiciel européens. Ce classement annuel est réalisé par le fonds d’investissement Truffle Capital avec les cabinets d’études IDC et CXP.

Les 10 premiers restent en place

Pas de grand changement pour le groupe de tête de cette édition 2012. D’une année à l’autre, on retrouve les mêmes noms au sein des 10 premiers éditeurs, à commencer par le trio de tête : SAP, Dassault Systems et Sage dans l’ordre. Hexagon gagne une place au 4e rang tandis que Wincor Nixdorf se classe 5e. A la 6e place, Asseco Groupe vole la vedette à Software AG qui tombe à la 7e position. Datev, Wolters Kluwer et Swift ferment la marche (le classement complet est disponible sur ce document PDF).

On constate également un retour à la concentration alors que 53% du CA est généré par les 5 premiers éditeurs et près de 90% est issu des 58% sociétés du classement cotées en Bourse.

Le chiffre d’affaires des 100 premiers éditeurs européens est en hausse : 41,1 milliards d’euros contre 37,2 milliards en 2011 (et 30,9 en 2010), conséquence de la progression de 4% (selon IDC) de la demande en logiciels en Europe. Mais les bénéfices tombent à 5,8 milliards contre 6,6 milliards précédemment (-8,7%). Ils retrouvent leur niveau de 2010. Si ce tassement peut s’expliquer par les difficultés économiques que traverse la région, il résulte avant tout de la pression concurrentielle croissance sur le marché du logiciel et « des efforts des éditeurs pour développer la prochaine génération de logiciels, en mode Saas », selon Bernard-Louis Roques, directeur général et co-fondateur de Truffle Capital. « Nous traversons une période critique pour l’industrie, une période qui nécessite des investissements importants », ajoute-t-il.

De facto, les investissement R&D du Top 100 ont progressé de 20 % en un an, atteignant 6,8 milliards d’euros. Plus que les profits réalisés : tout un symbole.

La France en hausse

Notons que la part des éditeurs français dans le CA du Truffle 100 augmente. Elle passe de 4,04 milliards à 4,35 milliards (+7,6%) et occupe désormais 10,6% du CA total avec 19 acteurs contre 17 en 2011. La France se maintient au 3e rang devant la Suède (5,7% du CA pour 9 entreprises) et les Pays-Bas (5,4% du CA et 7 acteurs). L’Allemagne (49,4% avec 14 sociétés dont SAP qui génère à lui seul près de 39% du CA) et le Royaume-Uni (16,6% avec 22 éditeurs) continuent d’occuper les deux premières places.

Le nombre d’emplois chez les éditeurs du Top 100 a progressé de 6%, en 2012 (avec près de 63 300 salariés). Des embauches qui devraient se poursuivre en 2014 : 93% de éditeurs prévoyant de recruter (81% précédemment).

Cloud et mobilité : sujets porteurs

« Avec 10% de croissance l’an dernier et des prévisions comprises 5 et 15% en 2014, les entrepreneurs européens du logiciel restent optimistes, dans un contexte de mutation complexe vers de nouveaux business-modèles, qui obligent les éditeurs à se réinventer en vendeurs d’abonnement, à l’heure du Cloud, du Saas, et de la mobilité  », indique Bernard-Louis Roques.

Le Cloud est considérée comme la tendance la plus porteuse par 80% des éditeurs, suivi des applications mobiles pour 55% d’entres eux.

crédit photo © Adrian Hillman – Fotolia.com


Voir aussi
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes
Silicon.fr fait peau neuve sur iOS


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur