Que vaut la BQ Aquaris M10, première tablette Ubuntu ?

LogicielsMobilitéOpen SourceOSPoste de travailTablettes
Aquaris M10 Ubuntu Edition OS
3 12 Donnez votre avis

L’OS Ubuntu 15.04 proposé sur la tablette BQ Aquaris M10 Ubuntu Edition est très efficace et ses applications bien pensées. L’utilisation de logiciels Linux desktop reste toutefois plus problématique.

La tablette BQ Aquaris M10 Ubuntu Edition est une machine 10,1 pouces qui a la lourde responsabilité d’être la première à adopter l’OS Linux Ubuntu. La partie matérielle de cette offre est de qualité, avec un processeur ARM 64 bits à 4 cœurs, un GPU performant, 2 Go de RAM et 16 Go d’espace de stockage.

Malgré son OS de type Linux (Ubuntu 15.04 « frieza »), cette tablette est clairement dédiée à tous les publics, même les moins aguerris. Le système d’exploitation est particulièrement long à démarrer. Ne vous inquiétez pas toutefois, Ubuntu sera parfaitement fluide et rapide par la suite. La phase de configuration demeure simple et claire. En quelques étapes, vous vous retrouverez sur l’écran d’accueil de la tablette.

Une page d’accueil très fournie

La page principale regroupe les informations de la journée : météo, rendez-vous, actualités, activité sur les réseaux sociaux. D’autres pages sont présentes : NearBy, Applications, Actualités, Musique, Vidéo, Photos. La partie NearBy est intéressante, car elle s’adapte à la position de l’utilisateur pour ajuster les informations qu’elle présente : météo, sites à découvrir, photos, informations issues de Wikipedia, etc. Les autres modules sont pratiques, même si nous regrettons le manque de pertinence de certains choix : vidéos en anglais, news en espagnol, etc. Nous aurions aimé disposer par défaut d’une sélection mieux adaptée au public français.

Les paramètres de l’OS sont simples et bien présentés. Un regret toutefois, et de taille, la nécessité de disposer d’un compte Ubuntu One pour recevoir les mises à jour du système et accéder au store applicatif de l’éditeur Canonical. Un peu plus d’anonymat aurait été grandement apprécié.

Applications : du bon et du moins bon

Côté applications, on est partagé entre satisfaction et déception. Les applications Ubuntu conçues pour le mode tablette sont très bien réalisées et intègrent avec brio des données issues de services en ligne. Le tout est simple d’usage et réellement accessible.

Certaines autres applications ne sont en fait que des raccourcis vers des solutions web. Ce n’est pas un mal, sachant que ce mode est bien adapté aux tablettes et à un usage en mode tactile. De plus, le navigateur web de l’OS est très réussi, y compris pour la vidéo. Les applications web restent donc une bonne façon de gonfler à bon compte la logithèque de l’OS. Un peu trop parfois. Ainsi, l’application eBay pointe vers le site mobile de la firme… qui refuse la connexion depuis une tablette Ubuntu.

Viennent enfin les applications issues du monde Linux. Et là, les choses se gâtent. L’interface des logiciels conçus à la base pour le monde desktop est souvent trop compacte pour un usage confortable, en particulier sur la version Full HD de la tablette. Utiliser XChat sans une loupe et sans un stylet tient de la gageure. Un ensemble clavier souris Bluetooth, voire un écran externe, sont ici conseillés. Reste qu’une large logithèque Linux est accessible : la suite bureautique LibreOffice, l’outil de traitement d’images Gimp ou encore le navigateur web Firefox, qui reste relativement facile à utiliser en mode tablette.

À lire aussi :

La tablette BQ Aquaris M10 Ubuntu Edition en images
Précommandes ouvertes pour les tablettes Ubuntu de BQ
Les smartphones Ubuntu de Bq disponibles partout… mais pour qui ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur