UK : le gouvernement reconnaît la perte de données

Sécurité
0 0 Donnez votre avis

Décidément, les fuites de données sensibles se multiplient en Grande-Bretagne, le gouvernement fait son mea-culpa, mais un peu tard puisque le mal est fait…

Bis repetita… après l’incroyable perte de données révélée le 21 novembre 2007 -pour rappel l’administration fiscale britannique a égaré deux CD contenant des informations sur 25 millions de contribuables- le gouvernement britannique, est victime ou coupable, d’une nouvelle bévue.

La secrétaire aux Transports, Ruth Kelly, a déclaré au Parlement que deux disques contenant des informations sur 7.500 véhicules (noms, ainsi que les adresses de leurs propriétaires) avaient été perdus.

Elle a annoncé des mesures visant à renforcer les procédures de sécurité entourant les données personnelles que manipulent les services du gouvernement.

« Je présente mes excuses pour toute incertitude ou inquiétude que les victimes pourraient éprouver », a-t-elle dit à Reuters.

Interrogée par l’agence, la porte-parole du Parti conservateur sur les transports, Theresa Villiers, a estimé que cette perte était « une nouvelle preuve de l’échec systémique du gouvernement dans la prise en charge des données personnelles, preuve du manque fondamental de compétence de ce gouvernement ».

Selon une étude publiée par USA Today, 162 millions de dossiers contenant des données personnelles ont été perdus ou volés en 2007 aux USA. Un chiffre qui a triplé par rapport au 49,7 millions de données dérobées en 2005.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur