Un Patch Tuesday massif après un mois d’absence

BureautiqueCloudDSILogicielsNavigateursOSPolitique de sécuritéPoste de travailProjetsSécuritéVirtualisation

Après un mois de vacances, Microsoft a enfin livré son Patch Tuesday. Il compte 17 bulletins pour panser 134 vulnérabilités, dont des failles Zero Days exploitées.

Après le rocambolesque épisode du Patch Tuesday de février, un temps retardé puis finalement repoussé d’un mois, les spécialistes de la sécurité attendaient donc la livraison de mars avec impatience. Et cela pour plusieurs raisons. La première est que Microsoft aura attendu 1 mois pour corriger des failles découvertes par Google via l’équipe Project Zero ou celles trouvées dans SMB et exploitées pour des attaques.

Au final, les administrateurs systèmes vont avoir du pain sur la planche avec le Patch Tuesday de mars. Il compte pas moins de 17 bulletins de sécurité dont 8 sont classés comme critiques. L’ensemble vise à corriger 134 vulnérabilités. Par ordre de priorité, les bulletins MS17-013, relatif à GDI et MS17-012, relatif à SMB sont à installer en urgence sur les postes pour colmater les failles Zero Day citées précédemment.

IE et Edge à corriger rapidement et Office

Autres correctifs à installer très rapidement, ceux concernant les navigateurs Edge et IE. Ils corrigent 3 vulnérabilités (CVE-2017-0008, CVE-2017-0037, CVE-2017-0065) critiques avec le risque d’exécution de code à distance. Toujours dans les bulletins à prendre en compte dans de brefs délais, il y a le MS17-014 ciblant la suite bureautique Office.

Sur la partie serveur, les administrateurs se pencheront en priorité sur les bulletins MS17-015 et MS17-016 corrigeant des failles dans Exchange (plus précisément dans Exchange Outlook Web Access) et IIS. De même, le bulletin MS17-008 colmate une brèche dans l’hyperviseur de Microsoft Hyper-V. Enfin, le bulletin MS17-019 s’attaque à des failles trouvées dans Active Directory.

Les Updates Tuesday attendront

Les spécialistes de la sécurité attendaient également ce Patch Tuesday de mars, car il devait sonner le glas des bulletins tels que nous les connaissons aujourd’hui. Le rendez-vous manqué de février était dû « à un problème de dernière minute » mis sur le compte de la difficulté de basculer vers le nouveau système de mise à jour de sécurité.

Pour rappel, Microsoft prévoyait de séparer les bulletins liés aux navigateurs et un système de mises à jour par vagues pour les autres services. Mais au final, Microsoft a gardé son système de bulletins traditionnel pour la livraison du mois de mars. Microsoft indique toutefois que la migration vers le nouveau système de mise à jour de sécurité se fera prochainement.

A lire aussi :

En l’absence de Patch Tuesday, Google se paye IE et Edge

Le Patch Tuesday de février décalé au 14 mars

Photo credit: mathplourde via VisualHunt /  CC BY

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur