Une charte pour favoriser l’accès des handicapés aux mobiles

Régulations
0 0 Donnez votre avis

La nouvelle action engagée par les pouvoirs publics et les professionnels du secteur du mobile devrait faciliter l’accès aux terminaux pour les handicapés

Si jusqu’à maintenant ‘handicapé’ a rimé avec difficulté à utiliser un mobile, les pouvoirs publics aidés des acteurs du secteur ont décidé d’agir. Certes, des initiatives isolées existent, notamment des mobiles conçus pour les déficients visuels, les opérateurs aussi font quelques efforts. Mais il s’agit désormais d’aller plus loin.

Le gouvernement, l’Arcep (le régulateur des télécoms) et l ‘AFOM (association des opérateurs de mobiles) ont présenté ce mardi un ensemble de dispositions destiné à faciliter l’accès des personnes en situation de handicap aux terminaux mobiles.

Parmi les fabricants de mobiles associés, Samsung, Nokia, Sony Ericsson, Motorola et Sagem ont déjà signé la charte.

Le document comporte plusieurs engagements. En premier lieu, les terminaux devraient être adaptés en fonction du type de handicap. En fait, les opérateurs qui affirment avoir déjà étoffé leurs catalogues avec de 10 à 20 combinés dédiés, devront encore faire des efforts.

La communication autour des offres devrait être renforcée permettant au public de mieux connaître les nouveaux services disponibles. Exemple : des logiciels de vocalisation plus perfectionnés ainsi qu’un guide « Handi-cité » qui répertorie les lieux accessibles aux handicapés.

Une foule d’innovations techniques devraient venir compléter le dispositif. Amélioration du paiement « sans contact », développement d’équaliseur prévu pour s’adapter au degré de surdité ou encore de nouvelles applications de géolocalisation.

Au moins 615.000 exemplaires de la charte devraient être mis à disposition des préfectures, des associations ainsi que sur le site de l’AFOM. En outre, une hotlinespéciale a déjà été créée chez certains opérateurs pour fournir un soutien technique sur les solutions et produits destinés aux handicapés.

L’ensemble du dispositif pourrait, à terme, être étendu aux personnes âgées, une cible souvent oubliée par les fabricants. La charte pourrait bien mettre fin à un fracture technologique jusque là ignorée.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur