Du neuf dans les puces mobiles chez AMD… enfin presque

ComposantsMobilitéPCPortablesPoste de travail
AMD APU 7g
4 1 Donnez votre avis

Les APU AMD A-Series de 7e génération sont annoncés sur un PC portable du constructeur HP. Des puces qui n’apportent que peu de neuf face à celles présentées en 2015.

AMD vient d’annoncer la disponibilité d’une nouvelle génération de processeurs mobiles. Les AMD A-Series de 7e génération devraient équiper un premier ordinateur portable, le HP Envy x360. Une machine qui sera prochainement proposée outre-Atlantique au prix de base de 800 dollars HT, soit environ 840 euros TTC.

AMD reste discret quant aux modèles composant cette dernière gamme de processeurs. Ils proposent deux ou quatre cœurs de l’engeance Excavator, gravés en 28 nm, un GPU Radeon R5 ou R7, avec support de la 4K et de 4 écrans, et un contrôleur mémoire compatible avec la DDR4. Nom de code de cette famille, « Bristol Ridge ».

Simple mise à jour… en attendant 2017

Ces puces se veulent 50 % plus performantes que celles présentées deux ans plus tôt, indique la firme. Sauf qu’elle oublie de signaler qu’après les « Kaveri » présentés en 2014, il y a eu les « Carrizo » en 2015. Et entre les Carrizo et les Bristol Ridge, les différences sont minces.

Nous notons le passage de la DDR3 à la DDR4 et le support des écrans qui passe de 3 à 4. La consommation électrique devrait rester globalement inchangée, du fait d’une même finesse de gravure et d’une même génération de cœurs de processeur.

La firme ne devra pas trop compter sur ces AMD A-Series de 7e génération pour battre Intel sur le terrain de la mobilité. Elle affiche toutefois quelques atouts, comme des prix plus abordables et un puissant GPU qui pourra assister le CPU dans ses tâches (d’où l’application du nom APU).

Les choses pourraient changer en 2017, avec l’arrivée des puces AMD « Raven Bridge », qui adopteront le 14 nm, de nouveaux cœurs (Zen) et une nouvelle génération de solutions graphiques (GCN 1.3).

À lire aussi :
Linux 4.5 met le feu aux cartes graphiques AMD
AMD veut aligner 32 cœurs x86 pour contrer Intel
AMD lance enfin ses puces ARM pour datacenters


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur