Les utilisateurs de Windows 8.1 bondissent sur Windows 10

DSIEditeurs de logicielsMobilitéOSPCPoste de travailProjetsTablettes
Windows 10
6 20 Donnez votre avis

En environ 3 semaines d’activité, Windows 10 est parvenu à convaincre plus de 5 % des possesseurs de PC dans le monde. Mais les fans de Windows 7 migrent moins vite que les utilisateurs de Windows 8.1.

Les utilisateurs de Windows 8.1 ont été les plus enclins jusqu’à présent à migrer vers le dernier né de Microsoft, Windows 10. Selon les statistiques de StatCounter (voire graphique interactif ci-dessous), 57 % des utilisateurs qui sont passés au dernier opus de Redmond depuis la semaine précédant le lancement officiel de l’OS (le 29 juillet) proviennent de Windows 8.1. Suivent Windows 7 (37 % des utilisateurs ayant migré) et Windows 8 (6 %).

Les chiffres de la firme irlandaise spécialisée dans les statistiques ne constituent pas réellement une surprise. Les analystes s’attendaient à ce que les utilisateurs de Windows 8 et 8.1 soient les premiers à migrer, pour retrouver les éléments d’interface qui faisaient défaut à la précédente génération de système d’exploitation de Redmond. Rappelons que ces utilisateurs, comme ceux sous Windows 7, bénéficient d’une montée de version gratuite.

Priorité : convaincre les utilisateurs de Ws 7

Le rythme de conversion des utilisateurs de Windows 7 est, lui, plus lent. Même si, au cours de la dernière semaine complète observée par StatCounter (du 10 au 16 août, semaine 33), les proportions d’utilisateurs quittant Windows 7 et Windows 8.1 tendent à se rapprocher (respectivement 0,55 point contre 0,64). C’est le plus petit écart depuis le lancement de Windows 10 dans les statistiques de la société irlandaise.

Source: StatCounter Global Stats – OS Market Share

Pour Microsoft, la conversion des utilisateurs de Windows 7 au nouvel OS fait figure de clef du succès du dernier OS. Cet opus du système lancé en 2009 concentre en effet une large part de la base installée (près de 53 % sur la semaine du 10 au 16 août, selon StatCounter), tant chez les utilisateurs individuels qu’en entreprise. Pour parvenir à son objectif – amener Windows 10 sur un milliard de terminaux d’ici mi-2018 -, c’est cette base d’utilisateurs que le premier éditeur mondial devra en priorité convaincre (Windows 8 et 8.1 totalisant seulement quelque 18 % de la base installée).

7,4 % des utilisateurs en France

En l’état, Windows 10 anime environ 5,4 % des ordinateurs dans le monde (sur la semaine du 10 au 16 août), soit environ quatre points de moins que le retraité Windows XP. En France, l’OS mis sur le marché le 29 juillet a déjà séduit 7,4 % des utilisateurs, toujours selon les statistiques de StatCounter. Soit, dans ce cas, plus que Windows XP (environ 5 %). Selon le site WinBeta, 15 jours après son lancement, l’OS de Redmond animait déjà 50 millions de PC et tablettes (sous x86) dans le monde. L’accélération du taux d’adoption passera aussi par le déploiement de la version mobile du dernier OS, attendue pour l’automne.

Rappelons que Microsoft gère, en partie, le rythme des mises à jour chez les utilisateurs individuels, puisque c’est lui qui affiche, par vagues, les messages d’incitation vers la montée de version gratuite. Redmond a déjà expliqué que ces vagues s’étaleraient sur plusieurs semaines.

En entreprises, le défi est tout autre puisque Microsoft devra convaincre les DSI des avantages à migrer de 7 à 10, un processus qui, par ailleurs, demande toujours du temps. D’autant que les entreprises n’ont en la matière pas vraiment le couteau sous la gorge, le support étendu de Windows 7 courant jusqu’en janvier 2020. Les améliorations liées à la sécurité amenées par Windows 10 pourraient, en partie, aider à convaincre les DSI. Mais Microsoft devra probablement rassurer ces derniers sur certaines mauvaises surprises réservées par Windows 10, comme sa propension à envoyer de nombreuses informations aux serveurs de Redmond.

A lire aussi

Notre dossier : Windows 10, un OS aux multiples facettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur