Valorisé plus d’1 Md$ : Anaplan se laisse pousser une corne

CloudERPLogiciels
Frédéric Laluyaux © Anaplan
4 11 Donnez votre avis

La dernière levée de fonds d’Anaplan valorise la société plus d’un milliard de dollars, la transformant en ‘licorne’. Le spécialiste du Saas vise maintenant l’introduction en bourse.

Anaplan vient d’entrer dans le club plus si fermé des ‘licornes’, ces start-up valorisées plus d’un milliard de dollars. Le spécialiste de la planification en mode Saas annonce avoir levé 90 millions de dollars, ce qui porte la valeur de la société à 1,09 milliard. Comme l’explique un des membres du conseil d’administration de l’éditeur, la levée de fonds, la cinquième pour la société, a toutefois demandé « plus d’efforts que ce qui aurait été nécessaire il y a huit ou neuf mois ». Les investisseurs demandent plus de comptes aux entrepreneurs sur la manière dont ils vont utiliser cet argent frais. Le reflet d’un changement de climat.

La nouvelle levée de fonds est emmenée par Premji Invest. D’autres investisseurs, comme Baillie Gifford, Founders Circle Capital, Harmony Partners et des sociétés déjà au capital, ont également participé à l’injection d’argent frais. Au total, depuis sa création en 2007 par le Français Frédéric Laluyaux (en photo), la, société a levé 240 millions de dollars.

Axa, Accor, SNCF comme clients

Commercialisée depuis 2011, la solution Anaplan vise à simplifier la planification dans les différents métiers de l’entreprise. Pour faire simple à supplanter Excel, qui reste l’outil le plus employé pour ces tâches. Dans les dernières évolutions de sa plate-forme, Anaplan concentre aujourd’hui ses efforts sur l’intégration aux autres solutions du marché (avec de récentes avancées en direction de Workday et de Google for Work), sur son extension via des solutions développées par des partenaires (grâce aux sets d’API Rest) et sur la mise à disposition de solutions verticales. L’éditeur revendique 60 000 utilisateurs dans le monde, pour un coût moyen moyen de 2 000 euros par an et par utilisateur.

En France, la société, dirigée par un ancien de Salesforce (Nicolas Forcade), explique avoir convaincu une quarantaine de clients, dont AccorHotels, Axa, Blablacar, Faurecia ou SNCF Réseaux. Avec l’implantation d’un centre de développement à Paris et son expansion commerciale, la société estime qu’elle comptera, en France, 80 collaborateurs dans le courant de l’année. Au plan mondial, les effectifs, qui étaient de 600 personnes fin 2015, doivent atteindre les 900 en 2016.

Anaplan se dirige vers l’IPO

Si les conditions de marché le permettent, Anaplan devrait viser une introduction en bourse dès cette année ou en 2017. Dans les colonnes de Techcrunch, Frédéric Laluyaux a indiqué que cette levée de fonds de 90 millions de dollars serait la dernière avant le grand saut. La société vient d’ailleurs de recruter un directeur financier habitué des sociétés cotées.

Au total, Crunchbase répertorie 156 entreprises valorisées plus d’un milliard de dollars, via leurs levées de fonds auprès de sociétés de capital-investissement. Le classement est dominé par Uber, Xiaomi, Airbnb et Palantir (Big Data). Un seul Français y figure : Blablacar (1,2 milliard). De nombreux analystes s’inquiètent de ces valorisations jugées, dans de nombreux cas, excessives face au potentiel réel des marchés ciblés.

A lire aussi :

Berluti chausse de Cloud ses prévisions de ventes avec Anaplan

Saas : Anaplan lève 100 M$ et scelle l’union sacrée avec SalesForce et Workday

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur