VectorWise : le Saint-Graal des bases de données?

Logiciels
0 0 Donnez votre avis

Entretien avec Roger Burkhardt, président et CEO d’Ingres, à propos de la base de données VectorWise, un projet open source très prometteur.

Il y a quelques années, Ingres a basculé sa base de données vers la licence GPL. La compagnie travaille aujourd’hui sur des projets innovants, comme VectorWise, qui promet de révolutionner le monde des bases de données. Nous avons pu nous entretenir avec Roger Burkhardt, président et CEO d’Ingres, lors de l’Open Word Forum 2009 :

« Nous commençons à récolter les fruits de notre stratégieopen source. Grâce à ce modèle, nous espérons dépasser les acteurs traditionnels. Notre communauté comprend aujourd’hui des spécialistes du monde des bases de données venant d’horizon très divers : Google, PostgreSQL… Les résultats de certains travaux communautaires seront présentés courant novembre »,déclare Roge Burkhardt.

« L’adoption d’un modèleopen sourcenous a permis également de travailler en collaboration avec les grands éditeurs présents dans ce secteur : Red Hat pour la haute disponibilité, Novell pour le temps réel,etc. » poursuit le CEO d’Ingres.

rogerburkhardt.jpg

VectorWise promet de débloquer la puissance des processeurs

Les premiers résultats du projet VectorWise sont tombés : « Nous arrivons à obtenir des performances dix fois supérieures à celles réalisées avec une autre solution… fonctionnant pourtant sur une machine dix fois plus chère », s’enthousiasme Roger Burkhardt. Si ces résultats peuvent sembler étonnants, ils ont été validés par un acteur tiers, Intel, qui a effectué ces tests en toute indépendance.

Certes, VectorWise n’est pas encore un produit fini, mais le cœur de cette technologie est d’ores et déjà finalisé, tout comme les ponts qui permettront de l’utiliser depuis des langages de programmation externes. Seuls manquent à l’appel quelques outils périphériques.

Mais comment cette solution permet-elle obtenir de tels résultats ?« VectorWise, débloque la puissance des processeurs actuels, explique Roger Burkhardt. Les données exploitent tout d’abord mieux la mémoire. L’importance du cache est également prise en compte, l’intégralité du moteur et une partie des données restant dans cet espace mémoire très véloce. VectorWise exploite aussi les instructions SIMD (Single Instruction on Multiple Data) des processeurs modernes, afin d’augmenter la puissance de traitement. Enfin, un moteur de bases de données orienté colonnes est intégré par défaut. »

Un logiciel adapté à tous les usages

« Dans l’absolu, nous pouvons utiliser de multiples moteurs de stockage, et ce, simultanément, contrairement à ce qui est réalisé au sein d’autres logiciels qui ne peuvent exploiter qu’un moteur par jeu de données. Il est ainsi possible des’adapter en même temps aux tâches d’analyse et de transactions de données. »

Développé en coopération avec Intel, nous pouvons nous demander si VectorWise sera aussi performant sur d’autres processeurs que ceux du fondeur Californien. « Nous l’avons compilé sur de multiples architectures, et VectorWise continue à délivrer de bons résultats. Toutefois, avec certaines puces, comme le Cell, quelques modifications permettraient de mieux exploiter la puissance disponible, » explique Roger Burkhardt.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur