VibraPhone : changer le vibra-moteur d’un smartphone en micro

ComposantsMobilitéPolitique de sécuritéPoste de travailSécuritéSmartphones
1 1 Donnez votre avis

Des chercheurs ont trouvé une méthode pour transformer le moteur à vibrations intégré dans un smartphone en micro. Avec la capacité d’enregistrer les conversations.

Nirupam Roy et Romit Roy Choudhury sont deux chercheurs de l’Université d’Urbana-Champaign dans l’Illinois. Ils ont mis au point une méthode pour transformer le moteur à vibrations en micro. Cette méthode n’est pas parfaite et nécessite un accès physique au terminal, mais elle jette les bases d’une attaque qui peut être affinée avec le temps.

L’attaque se nomme VibraPhone et repose sur le fait que tout moteur à vibrations est techniquement un haut-parleur. Cela signifie qu’il transforme le courant électrique en onde sonore à travers une bobine qui génère des vibrations et un léger bourdonnement dans le smartphone. Or, dans la démonstration des experts, un micro s’apparente à un haut-parleur inversé. C’est-à-dire qu’il capte des sons et les transforme en signal électrique. Les chercheurs ont donc tenté de transformer le moteur à vibrations en micro.

Modification du câblage et traitement du signal

vibraphonePour cela, ils ont été obligés de modifier le câblage du composant. Et ont été ainsi en mesure d’enregistrer des sons, mais leur qualité n’était pas bonne. Les deux chercheurs soulignent que le moteur à vibrations n’a pas été optimisé. Il n’était capable d’enregistrer des ondes sonores qu’à des fréquences allant jusqu’à 2 kHz, la partie basse du spectre.

Les deux spécialistes ont alors appliqué plusieurs algorithmes aux ondes sonores pour les optimiser et trouver les éléments manquants dans les fréquences plus hautes. Si les résultats ne sont pas optimaux, un test a montré que 4 personnes sur 5 ont réussi à comprendre les paroles enregistrées. Pour autant, les chercheurs n’ont pas l’ambition d’améliorer leur algorithme, mais laisse la porte ouverte à d’autres initiatives recueillant de meilleurs résultats.

Et ils restent philosophes : « le champ d’application de cette méthode est ouvert. Cela peut aller de l’écoute des conversations aux accessoires connectés pilotés par la voix en passant par l’amélioration des micro qui peuvent utiliser le vibra-moteur comme une seconde antenne MIMO », précisent les chercheurs.

A lire aussi :

Google corrige les failles logées dans les composants électroniques pour Android

Le capteur digital, sésame commun des PC et des smartphones


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur