Ville de Paris: la mutation informatique se concrétise

Régulations
0 0 Donnez votre avis

Lancé en 2004, le plan de reconstruction de l’outil informatique de la ville
de Paris progresse ostensiblement

L’outil informatique est crucial pour la capitale française. Or, à la fin de l’année 2002, le constat était limpide: le parc informatique de la Mairie de Paris n’était plus à jour.

Première conséquence, un nouveau schéma directeur a été mise en place et adopté au printemps 2004. L’une des mission -programme visait à améliorer l’infrastructure IT de la ville et surtout d’en faciliter l’accès pour les citoyens.

Le chiffre le plus éloquent dans ce domaine est celui du parc informatique de la ville: il est passé de 12.000 à 20.000 postes, constate le quotidien La Tribune.

L’enveloppe totale dégagée pour réaliser ce projet était de 160 millions d’euros sur quatre ans.

Selon le responsable des nouvelles technologies et des systèmes d’information, Jean-Pierre Bouvard, interrogé par le quotidien économique, « les dépenses se montent à 140 et 150 millions d’euros. » Le « libre » séduit la ville lumière

Paris a très tôt affiché son attachement aux logiciels libres. 400 serveurs de la ville fonctionnent déjà sous Linux.

Le navigateur Firefox est de plus en plus souvent utilisé dans l’administration et la suite bureautique ‘open source’ Open Office y rencontre également un grand succès.

Dernier point, la migration vers Vista ne semble pas au goût du jour à la DSTI où l’on estime que ce choix impliquerait des millions d’euros d’investissement.

La mairie devra faire un choix d’ici à 2008, et il y a fort à parier quele choix d’un OS libre l’emporte.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur