Tesla, Salesforce, ARM ou Iliad entreprises innovantes selon Forbes

CloudDatacentersLogicielsOperateursRégulationsRéseaux
2 82 Donnez votre avis

Le classement Forbes des 100 entreprises les plus innovantes consacre Tesla Motors. Contre toute attente, Salesforce s’inscrit juste derrière et Iliad entre dans le top 50.

Pour le magazine Forbes, Tesla Motors est sans conteste l’entreprise numéro 1 de l’année. Elle arrive en tête du 5e classement des 100 premières entreprises les plus innovantes de la planète (dans tous les sens du terme et non d’un point de vue purement technologique) par le magazine américain. La liste, dont la classification s’appuie plus sur les évaluations des investisseurs à identifier les capacités d’innovation actuelles et à venir (et les perspectives de rentabilité) des entreprises qu’à l’humeur des rédacteurs de Forbes, consacre donc la société d’Elon Musk, grand entrepreneur devant l’éternel (Paypal, SpaceX, Hyperloop), dédié à la production de véhicules électriques (voire de batteries solaires). Pour Forbes, c’est plus sa capacité à avoir « réécrit la plupart des règles du secteur automobile centenaire » que la réussite de ses modèles de véhicules qui vaut à Tesla de monter sur la plus haute marche du prestigieux podium avec un taux de plus de 84% des critères de succès.

ARM à la 5e place

Loin de l’industrie automobile qu’il ne manquera néanmoins pas de servir, Salesforce.com fait son entrée dans le classement directement à la seconde position (avec près de 78% de critères remplis). Il faut descendre à la 26e place, occupée par Red Hat, pour trouver le deuxième éditeur de logiciels du classement. L’entreprise de Raleigh se trouve loin devant VMware classé en 39e position, Autodesk (73e) et Adobe (74e).

Si nombre de laboratoires pharmaceutiques figurent en bonne place dans la liste (notamment 3e, 4e et 10e position pour Alexion Pharmaceuticals, Regeneron Pharmaceuticals et BioMarin Pharmaceuticals), l’industrie IT est à nouveau représentée dès la 5e place par le designer d’architecture processeurs ARM. Un joli pied de nez à Intel (et son architecture x86) visiblement plus assez innovant pour être considéré cette année alors que NXP Semiconductors se distingue à la 83e place. Dans le monde du e-commerce, Amazon.com (8e) se voit menacé par le chinois Baidu (11e) et, bien plus loin, le groupe japonais Rakuten (19e) propriétaire de Priceminister.com.

La surprise Free

Petite surprise qui nous permet de pousser un (petit) cocorico, Iliad (Free) s’inscrit dans la première moitié du classement à la 49e place. La société de Xavier Niel est mieux placée que le seul autre français du classement de Forbes, à savoir Dassault Systemes (76e) et, surtout, qu’Orange grand absent de la liste. Ce n’est d’ailleurs pas le seul acteur majeur de l’IT invisible. Faute d’innovations de haut niveau cette année, Google et Apple sont relégués en 115e et 282e place respectivement. Et, comme le classement s’appuie sur sept années consécutives de données financières, Facebook n’a pas la chance d’y figurer (son entrée en Bourse datant de 2012, sinon, à cette date, il serait classé 10e). IBM n’est même pas évoqué (pas plus qu’Oracle) alors que Tata Consultancy Services se distingue à la 64e place. Pour en finir avec les entreprises de l’industrie IT, citons encore Equinix. Le fournisseur de datacenters et d’interconnexion entre à la 79e place du classement.


Lire également
Classement Forbes : la fortune de Patrick Drahi bondit et surpasse Xavier Niel
Nvidia, meilleure société de l’année selon Forbes

crédit photo © zhu difeng – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur