Avec Voyager, Facebook s’invite dans les équipements télécoms

CloudDatacentersGestion des réseauxLogicielsMiddlewareOpen SourceRéseaux
1 17 Donnez votre avis

Au sein de l’initiative Telecom Infra Project, Facebook a présenté Voyager, un transpondeur et un routeur optique à destination des grands opérateurs.

Après l’Open Compute Project (OCP), Facebook se tourne vers le monde des télécoms avec le programme Telecom Infra Project (TIP). Ce dernier a été lancé en février dernier avec plusieurs partenaires dont Nokia, Intel, Deutsche Telekom, EE, Globe, SK Telecom, etc. L’objectif est simple : favoriser l’innovation dans les infrastructures télécoms en partageant ouvertement les différentes technologies des uns et des autres. Un partage des connaissances qui permettra d’accélérer à l’échelle mondiale le développement d’offres télécoms pour les opérateurs et de les rendre toujours plus accessibles.

Voyager, pour le multiplexage optique

Facebook vient de présenter les premiers résultats de TIP. Sur la partie matérielle, il faudra compter sur Voyager, un transpondeur capable de commuter, router et transporter les technologies DWDM (dense wavelength division multiplexing). Il s’agit d’un équipement 1U doté de 12 ports QSFP28 et de 4 ports de multiplexage DWDM de 200 Gbps. Voyager s’inspire du commutateur Wedge 100 Gbps présenté par Facebook dans le cadre d’OCP, en embarquant l’ASIC de commutation pour agréger les liens 100G. Sur la partie DWDM, Voyager intégre l’ASIC DSP et les modules optiques d’Acacia Communication. La partie logicielle est assurée par Snaproute et l’aspect logistique est pris en charge par Celestica.

Une approche ouverte

Cette solution est fondée sur l’approche Open Packet DWDM, c’est-à-dire un environnement ouvert où chaque partenaire peut à partir du design de référence intégrer son savoir-faire. De même, Facebook insiste,  dans un billet de blog, sur le pilotage du matériel par le logiciel via l’ajout d’une couche d’abstraction entre les deux.

Voyager est donc le premier exemple de cette approche et s’adresse en priorité à la gestion des paquets sur des réseaux longue distance ou métropolitains (comme dans le cadre de datacenters en périphérie d’une ville). Equinix a indiqué avoir testé Voyager au sein de deux de ses datacenters IBX (International Business Exchange) dans la Silicon Valley. L’opérateur MTN en Afrique du Sud fait également partie des premières organisations à tester Voyager.

A lire aussi :

Datacenter : Avec Open19, Linkedin concurrence OCP de Facebook

Aera 404 de Facebook : un lab hardware en mode collaboratif


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur