Warren Buffet lâche une partie de ses actions IBM

GouvernanceRégulations

IBM a-t-il la capacité à s’imposer sur les nouveaux marchés face à une concurrence de plus en plus féroce ? L’investisseur Warren Buffet n’y croit pas. Du moins pas autant qu’en 2011.

Le très influent investisseur américain Warren Buffet vient de vendre environ un tiers des parts qu’il détenait dans le géant de l’informatique IBM. Le cours de l’action ne s’en est pas encore ressenti à la Bourse de New York. IBM prenait en effet 0,26 % sur le NYSE hier, à 159,05 dollars, et reste stable dans les échanges hors séance.

La capitalisation boursière de la firme se fixe à 149,43 milliards de dollars. L’action reste orientée à l’achat, avec des prévisions sur un an de 166,70 dollars. Reste que tout n’est pas rose. À 159,05 dollars, l’action IBM est loin de son plus haut atteint sur la dernière année, de 182,79 dollars.

De puissants concurrents

En 2011, Warren Buffet avait acquis pour 10,7 milliards de dollars d’actions IBM. Soit 5,5 % du capital de la firme. Il devenait par la même occasion un acteur de poids dans la société.

Pourquoi ce revirement ? « Je n’évalue pas l’action IBM au même montant qu’il y a six ans quand j’ai commencé à acheter… », explique l’investisseur sur CNBC. En cause, des concurrents coriaces, qui assombrissent l’avenir de Big Blue. « IBM est une entreprise grande et forte, mais qui a aussi de puissants concurrents. »

Chose vraie effectivement sur le Cloud. Mais peut-être un peu moins sur l’analytique Big Data, où IBM marque des points avec son offre Watson, et se prépare déjà à l’arrivée des ordinateurs quantiques.

À lire aussi :
Baisse marquée du titre IBM sur le NYSE
Résultats : IBM déçoit les marchés et plonge à la Bourse de New York
IBM lance une offre Blockchain en mode Cloud et basée sur l’Open Source

Crédit photo : © Kent Sievers – Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur