WhatsApp passe finalement par la case PC et Mac

MacOSPCPoste de travail
1 9 Donnez votre avis

WhatsApp a lancé son application à destination des PC sous Windows et des Mac. Elle rejoint celle de Facebook Messenger pour asseoir un peu plus la domination sur les services de messagerie.

WhatsApp, entré dans le giron de Facebook en 2014 pour 22 milliards de dollars, vient de lancer une application bureau de son service de messagerie instantanée. Elle permet à ses utilisateurs de « rester en contact où que vous soyez et à n’importe quel moment ».

Elle vient en complément de la mouture Web lancée par WhatsApp il y a maintenant 15 mois de cela. Le service parle d’extension de votre appareil mobile pour la présenter. L’application native est disponible pour Windows 8 et plus, ainsi que pour OS X 10.9 (Mavericks) et plus. Elle se synchronise avec votre compte WhatsApp.

L’utilisateur de la messagerie dispose également d’un système de notifications directement sur le bureau de son ordinateur. Des raccourcis clavier sont aussi de mise, précise WhatsApp dans une contribution de blog. Il hérite aussi du chiffrement de bout en bout, récemment annoncé.

Un règne sans partage

Pour l’utiliser, il suffit de la télécharger via le lien officiel, puis de la lancer avant de scanner le QR code via l’application WhatsApp de votre smartphone (depuis le menu « WhatsApp Web » dans « Paramètres »).

Cette application native sur PC est similaire aux versions mobiles : elle permet de trouver des contacts pour échanger des messages avec ceux-ci, de joindre des émoticônes et d’envoyer des fichiers avec les messages. Les communications vocales sont également supportées.

WhatsApp rejoint ainsi Facebook Messenger qui possède déjà une application native sur ordinateur, en plus d’une mouture Web. Cela est de nature à rendre le service encore plus accessible et donc à accélérer sa croissance. WhatsApp recense d’ores et déjà plus d’un milliard de comptes actifs par mois. Entre WhatsApp et Messenger, 60 milliards de messages sont échangés par jour. Une puissance de frappe sans égal où ils pulvérisent les SMS qui plafonnent à 20 milliards envoyés quotidiennement.

A la recherche de la bonne équation économique

Mais, le service de chat a eu récemment mailles à partir avec le Brésil où la société s’est frottée à la justice du pays sur fond d’accès aux données des utilisateurs. Malgré son taux de pénétration impressionnant, WhatsApp est par ailleurs toujours en quête d’un business model.

Jan Koum, son CEO, ne désire pas passer par la case publicité et l’abonnement annuel d’un dollar (dès la seconde année) a été abandonné il y a quelques mois. WhatsApp cherche plutôt à tester les comptes B2C, une manière de mettre les entreprises en contact avec leurs clients, précise ITespresso.fr.

A lire aussi :

WhatsApp prochaine cible de la justice US sur le chiffrement
Attentats de Paris : WhatsApp et Telegram ont été utilisés par les terroristes

Crédit Photo : dennizn-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur