Jim Whitehurst, Red Hat : « Linux a gagné »

CollaborationDéveloppeursEditeurs de logicielsLogicielsOpen SourceProjets
Jim Whitehurst - Red Hat
2 18 Donnez votre avis

Le patron de Red Hat revient sur la révolution apportée par le modèle de développement participatif, utilisé par des projets comme Linux.

Orchestre on ne peut plus traditionnel en introduction, santé et lutte contre le cancer (plus de détails ici), le maître mot de cette session inaugurale du Red Hat Summit 2016 est l’humain… et la technologie. Chose logique pour une société qui a placé la collaboration et l’Open Source au cœur de son business model.

La participation comme moteur d’innovation, nous y sommes, assure Jim Whitehurst, président et CEO de la firme. « La technologie change à un rythme extrêmement rapide, mais l’important est de déterminer comment cela impacte la façon dont nous vivons, travaillons, etc. »

Résoudre des problèmes majeurs et complexes n’est pas à la portée d’une personne ou d’une société travaillant seule, rappelle le patron de Red Hat. D’où l’importance du modèle collaboratif porté par l’Open Source, qui représente un saut comparable à celui réalisé lors de la révolution industrielle, estime-t-il.

Linux, le patron de l’Open Source

Les exemples se multiplient, en particulier dans le secteur du Machine Learning, où les offres des grands acteurs (Facebook, Google et Microsoft) sont accessibles sous licence Open Source. Les éditeurs de ces solutions sont en effet conscients du fait que la participation de la communauté sera essentielle pour faire aboutir des projets d’une telle envergure.

Dans le monde Open Source, il y a une solution qui a su – plus que tout autre – profiter de ce coup de pouce communautaire : Linux. Une offre qui est aujourd’hui centrale et prépondérante dans la mobilité, l’IoT, et une foule d’autres usages innovants. Parlant de Linux, le patron de Red Hat résume laconiquement la situation : « we won ».

À lire aussi :

Microsoft et Red Hat officialisent .Net Core
Cloud et microservices au menu de JBoss EAP 7
DevNation 2016 : Red Hat met Windows et microservices au cœur de Java

Crédit photo : © Silicon.fr

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur