Windows 10 : des apps pour bloquer la collecte de données

DéveloppeursLogicielsOpen SourceOSPoste de travailProjetsRégulations
9 18 2 commentaires

L’installation de Windows 10 et de ses applications implique la collecte d’un grand nombre de données utilisateurs. Pour éviter les paramétrages manuels, des développeurs ont créé des programmes pour administrer cela.

A chaque lancement d’un nouvel OS, il y a toujours des questions sur les bugs, les petits défauts, etc. Mais Microsoft inaugure avec Windows 10 une polémique sur la collecte des données utilisateurs. Tous les OS demandent aux utilisateurs d’avoir un retour des données de navigation, d’usage d’un logiciel, etc., afin d’améliorer leurs services. Mais Microsoft l’a automatisé au point de s’attirer les foudres de certains clients.

Comme nous l’indiquions, Windows 10 récupère des données par plusieurs voies : le compte Microsoft, qui synchronise de nombreuses données sur le Cloud OneDrive ; les services en ligne de la firme, avec publicité ciblée et géolocalisation ; l’assistant vocal Cortana, qui recense pratiquement tout ce qui se trouve sur l’ordinateur  et enfin le navigateur web Edge, qui envoie lui aussi des données de navigation à Microsoft.

Lors du passage à Windows 10, des options de personnalisation sont proposées. En deux écrans, elles permettent de retirer quasiment tous les systèmes d’écoute de Microsoft. L’envoi de données à la firme afin d’améliorer ses services de saisie clavier, manuscrite et vocale, peut ainsi être coupé. De même que l’utilisation de l’identifiant publicitaire ou celle des fonctionnalités de géolocalisation. Le service de prédiction de page du navigateur web Edge pourra également être stoppé, ainsi que l’envoi de rapports de bugs et la connexion automatique à des réseaux WiFi partagés.

Deux outils pour automatiser les réglages de confidentialité

Face à la polémique, des développeurs se sont emparés du problème et ont élaboré des applications pour aider les utilisateurs à rendre Windows 10 moins indiscret. La première application est le fruit du travail d’un développeur allemand connu sous le pseudo PxC-Coding, expliquent nos confrères de BGR. L’outil se nomme « DoNotSpy 10 » et il est gratuit. Il permet à partir d’une interface centralisée de modifier rapidement les réglages de 37 fonctionnalités (cf image ci-dessous) dans l’OS qui ont un impact sur la sécurité et la confidentialité. Sans cet outil, l’utilisateur aurait besoin de ratisser plus d’une douzaine de pages pour faire les modifications.

donotspy-windows-10-privacy

Autre outil gratuit disponible sur GitHub, « Disable Windows 10 Tracking » qui a été créé par le développeur, 10se 1ucgo. Sur Reddit, il a expliqué s’être servi d’un programme d’un autre membre qu’il a modifié et adapté en Python. Le but de l’application est de désactiver les services de télémétrie et de suivi de Windows 10, y compris en modifiant certaines entrées du registre. Pour utiliser Disable Windows 10 Tracking, il faut disposer du statut administrateur, rappelle le développeur. Il indique avoir écrit cette application « pour les utilisateurs inexpérimentés qui n’ont aucune connaissance avec le registre » et donc peuvent désactiver certaines options en appuyant sur un simple bouton.

Windows-10-Tracking-Disable-Tool_1

Il est probable que ces deux initiatives donneront des idées à d’autres développeurs de construire des applications pour désactiver automatiquement les points de collecte de Windows 10. 10se 1ucgo et PxC-Coding précisent que leur outil n’est pas figé et peut accueillir d’autres éléments de confidentialité y compris des fonctionnalités cachées.

A lire aussi :

Microsoft détaille le processus de mise à jour vers Windows 10
Windows 10 : attention aux arnaques des mises à jour
Télégrammes : Windows 10 Pro à 2 dollars, IBM achète des Mac, Kim Dotcom Open Source, NSA piste les chinois

Crédit Photo : Ra2studio-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur