Le futur Windows 10 Cloud se déclinerait en trois versions

ChromebookCloudOSPoste de travail

Dans une version Insider du dernier OS de Microsoft, des experts ont déniché des références à Windows 10 Cloud. Trois moutures différentes sont attendues, probablement au printemps prochain.

La build 15019 de Windows 10 à destination des Insiders (cercle de développeurs qui testent les prochaines fonctionnalités de l’OS) a livré quelques secrets aux spécialistes de Microsoft. Ils ont découvert dans le Pkeyconfig.xrm-ms (Product Key Configuration Reader), un fichier capable d’être lu par les applications tierces, trois références à Windows 10 Cloud.

Une capture d’écran publiée par nos confrères de Hitechmagazine montre l’existence de trois versions de ce qui serait une future version Cloud du dernier OS de Redmond : Cloud OEM, Cloud Retail et Cloud N. L’emploi de ce suffixe N renvoie à des versions de précédents produits de Microsoft, disponibles en général pour les clients résidant dans un pays de l’Espace économique européen et conçues pour respecter des exigences réglementaires. Une version KN existe aussi pour la Corée du Sud pour les mêmes raisons.  Plus étonnante est l’existence de la version OEM. Pour les spécialistes, cela signifie que Microsoft envisage de vendre Windows 10 Cloud en dehors des PC, donc sur d’autres plateformes.

Cloud Shell ou simplement Windows 10 Cloud

La semaine dernière, on apprenait par le site Petri, que Microsoft travaillait secrètement sur un nouvel OS desktop, Cloud Shell. Cet OS devrait être centré autour des applications web et Cloud, tout en étant compatible avec le Windows Store et les applications universelles. Une offre qui pourrait être très proche de feu Windows RT. Mais sans ses limites ; le Windows Store s’étant depuis largement enrichi en logiciels.

Avec l’apparition de ces trois versions au sein de Windows 10 Insider, Microsoft dévoile un peu plus ses intentions. Les analystes estiment que Windows Cloud devrait arriver en avril prochain pour la mise à jour Windows 10 Creators Update.

A lire aussi :

700 personnes s’apprêtent à quitter Microsoft
Europe : Microsoft lance Office 365 Germany
Datacenters : Microsoft pourrait limiter ses ambitions britanniques


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur