Windows 10 dit Hello au monde entier

Editeurs de logicielsMobilitéOSOS mobilesPoste de travailProjets
9 20 Donnez votre avis

Le nouvel OS desktop de Microsoft, Windows 10, est annoncé pour ce mercredi. Toutefois, tous n’y auront pas forcément accès aujourd’hui.

Microsoft annonce que la mise à niveau gratuite vers Windows 10 sera accessible dans 190 pays, dès aujourd’hui. Il faudra toutefois attendre probablement encore quelques heures, décalage horaire aidant, voire quelques jours, du fait de la charge que cela fera peser sur les serveurs de la firme, et de la finalisation des phases de validation du matériel par les constructeurs.

Il n’en reste pas moins que ce mercredi 29 juillet signe le début de Windows 10. Un système d’exploitation qui aura la lourde tâche de faire oublier le demi-flop de son prédécesseur. Microsoft a toutefois su apprendre de ses erreurs.

Deux environnements de travail séparés

La firme de Redmond semble enfin avoir compris qu’il était illusoire de proposer un même environnement utilisateur pour les machines desktops et les tablettes. Windows 10 propose ainsi un vrai environnement de bureau, capable de faire fonctionner les applications Modern UI en mode fenêtré, et disposant d’un menu démarrer de nouvelle génération. Des fonctions avancées, comme les bureaux virtuels, l’assistant vocal Cortana ou encore le centre de notifications, font également leur entrée.

À tout instant, il est possible de basculer en mode tablette grâce à Continuum, et ce sans perdre le travail en cours. Deux environnements séparés, mais complémentaires, pour deux usages distincts.

Windows 10 signe également l’arrivée d’Edge, navigateur web de nouvelle génération, qui promet d’être un des plus réactif et rapide du marché. Une avancée confirmée par les premiers benchmarks. Le desktop de nouvelle génération et le navigateur web Edge sont sans aucun doute des raisons suffisantes pour vouloir basculer vers Windows 10.

Et si jamais la greffe ne prend pas. Microsoft France précise que, pour ceux qui ont fait l’upgrade vers Windows 10 et qui sont déçus de l’expérience, il existe un processus qui permet durant le 1er mois (28 jours exactement) de revenir facilement sur la version précédente. Spécifiquement, les éditions Windows 10 Pro ont un droit de downgrade N-2 (comme c’était le cas avec W8).

À lire aussi, notre dossier Windows 10 :
Windows 10 : l’OS metro-desktop efficace, mais dense (épisode 1)
Windows 10 : l’OS multidevices réellement allégé ? (épisode 2)
Windows 10 : les performances du navigateur Edge réalistes ? (épisode 3)
Windows 10 : un mini Office, basique, mais gratuit (épisode 4)
Windows 10 : la sécurité et l’authentification renforcées (épisode 5)
Windows 10 : un modèle commercial avantageux (épisode 6)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur