Windows 10 : la mise à jour qui détraque Word est un hoax

OSPCPoste de travail
3 10 1 commentaire

Microsoft reçoit une nouvelle volée de bois vert pour les dysfonctionnements de Word provoqués par la dernière mise à jour de Windows 10. Sauf que l’update de l’OS n’a rien à y voir.

C’est la rumeur qui enflamme le Web outre-Atlantique. La dernière mise à jour cumulative de Windows 10 (KB 3124200) effacerait toutes les customisations de Word, ce qui représente des heures de travail perdues pour certains utilisateurs. Ce qui vaut à Microsoft de voir cette mise à jour cloué au pilori par Infoworld notamment, qui y voit le « pire correctif Windows 10 à ce jour ». Ce qui n’est pas peu dire, étant donné les déboires qu’a connus Redmond en la matière (lire notamment ici, ici ou encore ici)…

Windows 10 n’y est pour rien

Bref, tous les éléments semblaient réunis pour entonner, à quelques jours de la fin d’année, ce qui apparaît comme le refrain de 2015 : les nouvelles méthodes de mise à jour de Microsoft avec Windows ne sont pas adaptées à un parc aussi hétérogène que celui des PC. Sauf que… la mise à jour KB 3124200 de l’OS n’a strictement rien à voir avec les difficultés rencontrées par certains utilisateurs de Word. Comme l’explique en détail un article de ZDNet.com, la source du bug réside dans le dernier update d’Office 2016, la suite bureautique comprenant le traitement de texte. Décrit par Microsoft, ce défaut se traduit en pratique par une modification du nom d’un fichier (normal.dotm), le traitement de texte perdant dès lors les personnalisations de l’utilisateur. Le premier éditeur mondial donne une méthode pour corriger ‘à la main’ cette erreur.

Cela ne signifie pas forcément que la dernière mise à jour cumulative de Windows 10 soit exempte de tout reproche. Chez certains utilisateurs, la mise à jour ne parvient ainsi pas à s’installer totalement. Le site Windows Report note toutefois que les dysfonctionnements engendrés par l’update semblent limités.

A lire : Notre dossier pour tout savoir de Windows 10

Et aussi : Migration vers Windows 10 : Microsoft dévoile un cas d’école, le sien

Crédit Photo : T.Dallas-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur