Windows 10 : Microsoft livre gratuitement des VM de test

NavigateursOSPoste de travail
Windows 10
7 38 Donnez votre avis

Webmasters et développeurs d’applications peuvent maintenant tester gratuitement Windows 10 via une machine virtuelle proposée sur le site Microsoft Edge Dev.

Microsoft vient de réviser son site de développement dédié au navigateur web Edge, l’une des nouveautés phares de Windows 10. Une machine virtuelle comprenant Windows 10 et Edge est maintenant proposée en téléchargement gratuit.

Notez que la firme étend également les moutures de ses machines virtuelles. Disponibles jusqu’alors en versions adaptées aux outils d’émulation Microsoft (Hyper-V et VPC) et VMware, elles le sont maintenant aussi pour VirtualBox. Des images pour QEMU seront même livrées prochainement.

La licence associée à ces machines virtuelles expire après 90 jours. Toutefois, Microsoft propose une astuce permettant de les réactiver indéfiniment : créer un instantané avant le lancement de l’OS, auquel il suffira de revenir tous les 90 jours.

Actuellement, les couples suivants sont proposés : IE6 sur XP, IE7 sur Vista, IE8 sur XP, IE8 sur Windows 7, IE9 sur Windows 7, IE10 sur Windows 7, IE10 sur Windows 8, IE11 sur Windows 7, IE11 sur Windows 8.1 et Edge sur Windows 10. Des outils efficaces pour les webmasters, mais également pour les développeurs d’applications desktop, qui pourront tester leurs logiciels gratuitement sur les OS Microsoft.

Une multitude d’outils pour les webmasters

D’autres outils sont proposés sur le site Microsoft Edge Dev : RemoteIE, un accès à Windows 10 depuis le service Azure RemoteApp, et Site scan, qui étudie le contenu d’un site pour en livrer une analyse.

Enfin, Browser screenshots se charge de créer une copie d’écran d’une page web sur divers terminaux : Windows 8.1 avec IE11, Firefox 37, Chrome 42 et Opera 12 ; iOS 8.3 sur l’iPhone 6 et l’iPad Air ; Safari 7 sur OS X 10.9 Mavericks ; Android 4.1 sur un Nexus 6 et Android 4.4 sur un Galaxy S5. Une fonctionnalité sympathique, mais qui mériterait un petit dépoussiérage.

Du neuf en approche pour Edge

Plusieurs changements sont accessibles dans les versions de test d’Edge : des optimisations pour l’ASM.js, dont l’utilisation sera détectée et le code compilé ; le support des instructions SIMD de l’ECMAScript 7, ce qui permettra de booster les capacités de traitement du code JavaScript. Pour accéder à ces nouveautés, il convient d’utiliser la version de développement de Windows 10, accessible sur le site insider.windows.com, puis d’activer ces fonctionnalités dans la page about:flags du butineur.

D’autres nouveautés sont en préparation, comme la possibilité de s’adapter à des changements d’intensité d’éclairage (déjà accessible dans Firefox), le verrouillage du pointeur de la souris sur le navigateur (très utile pour les jeux) et des éléments permettant d’activer les applications WebRTC au sein d’Edge. Notez que si l’Object RTC API est en cours d’adaptation, le support du WebRTC 1.0 n’est pas encore à l’étude. C’est d’autant plus dommage que Chrome, Firefox et Opera le reconnaissent tous trois.

À lire aussi, notre dossier Windows 10 :
Windows 10 : l’OS metro-desktop efficace, mais dense (épisode 1)
Windows 10 : l’OS multidevices réellement allégé ? (épisode 2)
Windows 10 : les performances du navigateur Edge réalistes ? (épisode 3)
Windows 10 : un mini Office, basique, mais gratuit (épisode 4)
Windows 10 : la sécurité et l’authentification renforcées (épisode 5)
Windows 10 : un modèle commercial avantageux (épisode 6)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur