Windows 10 : la mise à jour qui bloque le système

OSPoste de travail
32 57 12 commentaires

La carrière de Windows 10 démarre dans la douleur, avec de premiers bugs majeurs pouvant provoquer le plantage complet du système.

Premier gros couac pour Windows 10, le nouveau système d’exploitation desktop de Microsoft. Adrian Kingsley-Hughes explique dans les colonnes de ZDNet que l’installation de la mise à jour cumulative KB3081424 (la première grosse modification appliquée Windows 10) n’est parfois pas de tout repos.

Son installation de Windows 10 est en effet entrée dans une phase de redémarrage en boucle suite à la tentative de mise en place de cette mise à jour. Un problème lié à une erreur de débutant présente dans Windows 10. Lorsque l’OS ne parvient pas à installer une mise à jour, il interrompt le processus et redémarre la machine. Toutefois, Windows Update tentera ensuite de réappliquer cette mise à jour une nouvelle fois. Et ainsi de suite, ce processus ne pouvant être interrompu.

Adrian Kingsley-Hughes a tenté d’utiliser l’outil présenté dans le KB3073930, lequel permet d’empêcher l’installation d’une mise à jour ou d’un pilote de périphériques. Peine perdue, puisque ceci n’a pas bloqué les tentatives de réinstallation du package concerné. Le problème semble être ici lié à un profil d’utilisateur non existant toujours référencé dans la base de registre du système. Profil qu’il faut retirer à la main de la base. Une opération qui n’est pas à la portée de tout un chacun.

La mésaventure d’Adrian Kingsley-Hughes devrait probablement concerner la plupart des utilisateurs disposant des outils Nvidia sur leur machine avant mise à jour vers Windows 10. Ces derniers créent en effet un profil fictif dans le cadre de leur installation. Il est donc plus que jamais recommandé de faire – si possible – une réinstallation complète de la machine après la mise à niveau vers Windows 10.

Bugs récalcitrants

D’autres problèmes peuvent apparaître dès l’installation du système. Microsoft recense les codes d’erreur que pourraient rencontrer les utilisateurs sur cette page web. Des codes qui ne vous aideront guère en cas de problème, car le système se borne à indiquer qu’un élément (fichier, pilote, application, configuration) pose problème, sans toutefois désigner clairement le coupable.

À la décharge de Microsoft, nombre de ces soucis sont rencontrés sur des machines où l’utilisateur a installé manuellement la mise à jour vers Windows 10, sans attendre que le constructeur ait validé cette procédure et apporté les pilotes et outils nécessaires à son bon déroulement.

Notez que les problèmes pourraient se poursuivre après l’installation. Le mode tablette et les bureaux virtuels ont été largement améliorés depuis les versions de test du système, mais leur fonctionnement n’est pas toujours irréprochable. Le menu Démarrer de nouvelle génération tend pour sa part à dysfonctionner après une certaine durée d’utilisation.

Il y a enfin les bugs récurrents issus de Windows 8, et qui ne sont toujours pas corrigés. Le passage d’un compte Microsoft vers un compte local, puis à nouveau vers un compte Microsoft peut ainsi mettre un superbe bazar dans le système. Au point même qu’il sera parfois nécessaire de le réinstaller complètement.

À voir aussi :
Quiz Silicon.fr – Une semaine de Windows 10

Et notre dossier Windows 10 :
Windows 10 : l’OS metro-desktop efficace, mais dense (épisode 1)
Windows 10 : l’OS multidevices réellement allégé ? (épisode 2)
Windows 10 : les performances du navigateur Edge réalistes ? (épisode 3)
Windows 10 : un mini Office, basique, mais gratuit (épisode 4)
Windows 10 : la sécurité et l’authentification renforcées (épisode 5)
Windows 10 : un modèle commercial avantageux (épisode 6)

Crédit photo : © Alphaspirit – Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur